Info à Téhéran : "Les femmes adhèrent à cette élection" Mina Saïdi-Sharouz (chercheuse)

par Rédaction de France Info jeudi 25 février 2016 08:55

La place des femmes dans la société iranienne est en train d'évoluer, constate sur France Info Mina Saïdi-Sharouz. La chercheuse de l'IFRI (Institut français de recherche en Iran) note surtout des changements dans le domaine de l'éducation : "A l'université, plus de 60% des étudiants sont des filles, pas seulement dans certaines disciplines, mais dans toutes, et ces 15 dernières années, de plus en plus de femmes réussissent les concours d'université. Cette présence des femmes dans l'éducation et dans le travail bouleverse la géographie même de Téhéran. Ca crée aussi une mobilité sociale et donc une amélioration du statut des femmes".

Dans la sphère privée, en revanche, les choses évoluent plus lentement, selon Mina Saïdi-Sharouz : "Nous sommes un société qui est quand même basée encore sur la famille. Mais la famille évolue : les hommes, les femmes, les couples. Il y a une sorte de négociation, de dialogue entre les femmes et les membres de la famille. L'avenir on ne le connaît pas. Peut-être qu'avec la métropolisation, la mondialisation, il y aura des changements, mais pour le moment la famille est centrale".

Aujourd'hui, il n'y a que neuf femmes parlementaires en Iran. Mais dans ce domaine aussi, Mina Saïdi-Sharouz observe des changements : "Cette année on voit sur les affiches beaucoup de femmes. Leur visibilité dans cette élection est énorme. Les femmes adhèrent vraiment à cette élection. Leur taux de participation sera élevé demain".