INFO FRANCE INFO / Pollution dans le Gard : des parents de jeunes enfants portent plainte

par Rédaction de France Info jeudi 25 février 2016 06:44, mis à jour le jeudi 25 février 2016 à 06h44

Une vingtaine d’habitants du Gard, dont des parents de très jeunes enfants, annoncent ce jeudi qu'ils vont porter plainte contre X pour "mise en danger de la vie d’autrui, blessures involontaires et pollution de l’eau", après avoir appris par l’Agence régionale de santé qu’ils étaient contaminés au plomb, à l’arsenic et au cadmium (un métal lourd). Tous ces plaignants vivent aux environs des anciennes mines de la commune de Saint-Félix-de-Pallières, près d’Alès. La plainte sera déposée auprès du parquet du pôle santé de Marseille.

"Ma fille de 3 ans ½ est touchée au cadmium, on voudrait bien savoir d'où ça vient et pour quelle raison. Personne ne nous a prévenu de la pollution ni l’agent immobilier, ni le notaire, personne. Ma femme était enceinte, on a fait des travaux à la maison, on a toujours travaillé à l'extérieur, et maintenant on apprend ceci. On ne s'attendait pas à ça du tout" explique Jérôme, l'un des habitants de Saint-Félix-de-Pallières.

L'ARS a alerté les habitants du secteur il y a dix jours, et prescrit un suivi médical à 46 d'entre eux, afin de vérifier qu'ils ne développent pas d'insuffisance rénale ou de trouble neurologique.

Les mines ont fermé il y a 45 ans, mais la terre et la végétation utilisées pour recouvrir la digue ne suffisent pas, selon plusieurs experts et les plaignants, à confiner suffisamment la pollution : "C'est un petit caniveau, entouré de ces digues qui contiennent tous les déchets miniers, dès qu'il y a un épisode cévenol (fortes pluies), tout ça ruisselle et part dans la rivière" selon François Simon, le président de l’association pour la dépollution des anciennes mines de la vieille montagne.

Guy Ethier, vice-président d’Umicore, la société qui gère encore cette digue, estime qu’il respecte la législation : la digue de stériles (mélange de produits chimiques et de roches), telle qu'elle a été construite, a été bien faite, peut-être qu'il y a lieu de l'améliorer, on est toujours ouvert à des recommandations dans ce domaine, mais, pour l'instant, dans le contexte du code minier existant, les autorités locales sont satisfaites."