Incidents de Reims : manifestation à haut risque ce samedi à Bastia

par Rédaction de France Info vendredi 19 février 2016 20:15, mis à jour le samedi 20 février 2016 à 06h15
Les violents affrontements entre des manifestants et les forces de l’ordre en Corse
Les violents affrontements entre des manifestants et les forces de l’ordre en Corse © MaxPPP

Une semaine après les incidents survenus après un match de football Reims-Bastia, une nouvelle manifestation est organisée a ce samedi après-midi devant le palais de justice de Bastia. Le président du Conseil exécutif Gilles Simeoni a fait savoir qu'il n'y participerait pas.

Ce rassemblement est organisé par le groupe de supporters "Bastia 1905", en soutien à Maxime Beux, gravement blessé à un œil la semaine dernière à Reims et aux autres supporters du Sporting Club de Bastia prochainement jugés. 
Jean-Etienne Venturi, le porte-parole de ce groupe de supporters a évoqué trois revendications principales. L’arrêt des poursuites pour les gardés à vue qui seront jugés au tribunal le 22 mars à Reims pour ce qui est selon lui "une véritable agression raciste anti-corse." Il a ensuite demandé "une enquête impartiale et rapide", avant d'évoquer la démission du procureur et du ministre qui sont intervenus dans ces affaires, fautifs selon eux et "cherchant à cacher une bavure".

Appel au calme

Le groupe de supporters "Bastia 1905" a précisé qu’il souhaite voir cette manifestation se dérouler dans le calme et la dignité, après les violents affrontements entre des manifestants et les forces de l’ordre ces derniers jours en Corse. Un appel au calme relayé par le maire de Bastia Pierre Savelli, la ligue corse de football et le président du Conseil exécutif Gilles Simeoni. Tous trois ne participeront pas à cette manifestation.

A LIRE AUSSI ►►►Supporter de Bastia blessé : information judiciaire pour "violences volontaires" à Reims