Greffes de rein : un médicament antirejet plus efficace bientôt remboursé ?

par Bruno Rougier vendredi 5 février 2016 07:43
Des patients, greffés du rein, demandent le remboursement du Belatacept, comme c\\\'est le cas dans de nombreux pays
Des patients, greffés du rein, demandent le remboursement du Belatacept, comme c'est le cas dans de nombreux pays (illustration) © MaxPPP

Le réseau Renaloo qui regroupe des personnes en insuffisance rénale vient d'adresser une lettre ouverte à la ministre de la Santé pour réclamer la prise en charge du Belatacept, utilisé après une transplantation.

Depuis deux ans, les patients qui ont reçu une greffe de rein demandent qu'un médicament antirejet, utilisé après une transplantation rénale, le Belatacept, soit inscrit sur la liste des médicaments hospitaliers pris en charge par l'assurance maladie. Le réseau Renaloo vient d'adresser une demande officielle à la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

De nombreux pays ont déjà franchi le pas et la revue médicale The New England Journal of Medicine vient de publier de nouveaux résultats qui montrent l'intérêt de ce médicament. Par rapport à la ciclosporine, qui est le médicament antirejet utilisé actuellement, le Belatacept améliorerait de plus de 30% la fonction des reins greffés. Il serait aussi mieux toléré, ne serait pas toxique pour le rein et prolongerait la vie de l'organe greffé de deux ans.

"Une situation injuste"

Pour Yvanie Caillé, la directrice du réseau Renaloo, il est nécessaire que ce médicament soit proposé aux greffés du rein en France. "L'étude qui vient de sortir" dit-elle "renforce encore l'intérêt médical du médicament". "Il est remboursé en Allemagne, dans de nombreux pays de l'Europe du Nord, aux Etats-Unis" précise-t-elle ajoutant que "c'est une perte de chance très importante pour les patients français de ne pas accéder à ce médicament, c'est une situation injuste".

Renaloo demande le remboursement du Belatacept : un reportage de Bruno Rougier

Fort de ces nouvelles données scientifiques, le laboratoire qui fabrique le Belatacept a demandé un réexamen de son dossier par la Haute autorité de santé. La ministre de la Santé que France Info a contactée souhaite que cette réévaluation se fasse rapidement.