Germanwings : "J'ai du mal à croire que l'information sur la pathologie de ce pilote n'est pas remontée" (médecin aéronautique)

par Rédaction de France Info dimanche 13 mars 2016 14:08

Le rapport final du BEA sur le crash de la Germanwings ne lève pas toutes les zones d'ombres autour du cas d'Andreas Lubitz, le copilote qui a volontairement précipité l'avion au sol. "J'ai du mal à croire que les médecins qui le suivaient sur le plan professionnel n'étaient pas au courant de la pathologie de ce pitlote. Et j'ai du mal à croire que l'information ne soit pas remontée à l'autorité du ministère des Transports ne serait-ce que pour avoir un avis", se demande sur France Info le docteur Alain Martin Saint-Laurent, du Centre d'expertise des naviguants de la DGAC, la Direction générale de l'aviation civile française.

"Le médecin qui a signé l'aptitude au pilotage de ce pilote, s'il était au courant de la pathologie, d'abord n'aurait pas dû la signer. Ensuite, il aurait dû soumettre le dossier médical à une autorité faite de lédecins de l'aviation civile du pays en question, donc l'Allemagne", ajoute-t-il, précisant qu'il est favorable à la levée du secret médical en cas de "pathologie mentale avec troubles de la personnalité et dangerosité pour autrui".