Fin du certificat médical obligatoire pour les collégiens et lycéens qui pratiquent le sport via l'UNSS

par Sébastien Baer mercredi 10 février 2016 07:44
Badminton
Parmi les sports concernés, le badminton (photo prétexte) © maxPPP

C'est l'une des dispositions de la loi de santé publique, promulguée fin janvier. Elle est passée un peu inaperçue mais c'est une petite révolution dans le milieu scolaire. Désormais, les élèves qui souhaitent pratiquer une activité sportive complémentaire au sein de l'école n'auront plus besoin de certificat médical.

Les élèves concernés sont ceux qui sont inscrits dans des établissements du second degré et qui font du sport dans le cadre de l'UNSS, l’union nationale du sport scolaire qui revendique un million de licenciés. Le document signé par un médecin était jusque-là obligatoire pour pratiquer par exemple le badminton, le handball ou le foot en salle, les trois sports les plus prisés dans les établissements scolaires.

Pour Laurent Petrinka, directeur national de l’UNSS cette suppression ne peut être que bénéfique : "Le certificat était donné à la chaîne, les médecins le voyaient comme un acte administratif, et il représentant un coût pour les familles, le prix d’une consultation, voilà qui va faciliter l’accès au sport pour tous." Les médecins généralistes ne sont pas tous de cet avis, pour José Clavéro le certificat médical n’était pas inutile : "Ce n’est pas un simple tampon, cela nous permet de faire un point avec les jeunes sur leur adaptation à l’effort, de vérifier leurs appuis…"