Fermeture de la frontière belge : "C'est de la communication politique" (Institut Jacques Delors)

par Rédaction de France Info mercredi 24 février 2016 07:46

Le rétablissement de contrôles à la frontière entre la Belgique et la France, mis en place hier par le gouvernement belge, n'est qu'une opération de communication politique, a dénoncé ce matin sur France Info le directeur de l'Institut Jacques Delors, Yves Bertoncini : "C'est de la communication politique à destination des migrants de Calais pour leur dire : 'Ne venez pas, nous allons vous contrôler à la frontière', et à destination de la population belge : 'Rassurez-vous, dormez tranquilles'".
Yves Bertoncini est allé plus loin en évoquant "une forme de mensonge politique : on envoie 250 policiers, or il y a plus de 600 kilomètres de frontières entre la France et la Belgique. Matériellement on ne peut pas fermer la frontière belge".
Pour le directeur de l'institut qui prône une plus grande coopération en Europe, la décision belge est d'autant plus regrettable qu'elle concerne "deux pays fondateurs de l'Union européenne qui sont très inter-dépendants l'un à l'autre et qui devraient être dans un esprit de solidarité et de coopération plutôt que d'essayer de se renvoyer la balle ou de se défaire du sparadrap du capitaine Haddock".