Ettore Scola : "Une conscience de l'Italie contemporaine" (Jean Gili)

par Rédaction de France Info mercredi 20 janvier 2016 12:42

La mort d'Ettore Scola marque "la fin d'une grande époque", pour Jean Gili, critique et historien du cinéma, spécialiste du cinéma italien. "Il laisse un grand vide. Il avait une présence en Italie, il a été ministre la Culture. C'était un témoin très engagé."

Ettore Scola était un peu "une conscience de l'Italie contemporaine. Il était convaincu que le cinéma italien n'arrivait plus à se faire connaître à l'étranger."