Dropped : mise en cause par les familles de victimes, la société de production ALP nie tout "manquement" sur France Info

par Rédaction de France Info mercredi 9 mars 2016 18:10

Un an après l'accident de deux hélicoptères qui a fait dix morts en Argentine, parmi lesquels les sportifs Florence Arthaud, Camille Muffat et Alexis Vastine, la société productrice de Dropped rejette les accusations portées par les proches des victimes qui pointent sa responsabilité.

Même s'il dit comprendre "la douleur, la tristesse, le manque terrible éprouvé par les familles", Julien Magne, directeur des programmes de flux pour ALP, a nié mercredi sur France Info tout "manquement" de la part de sa société sur le tournage de l'émission. "Pour l'instant, les enquêteurs argentins n'ont pointé que des hypothèses ayant pu conduire à une erreur de pilotage. C'est écrit noir sur blanc. Et parmi ces hypothèses, il y a par exemple le soleil qui aurait pu éblouir l'un des pilotes".

Alors que le frère de la navigatrice Florence Arthaud accuse ALP d'avoir emprunté des hélicoptères dans un souci de faire des économies, Julien Magne a répondu sur France Info que les appareils ont été loués à la province argentine au prix du marché, et que les deux pilotes, "confirmés", "connaissaient parfaitement la région" et qu'un "repérage avait été effectué en août 2014".

Mais pour Bénédicte Meï, mère d'une journaliste décédée dans la catastrophe, "il s'agit d'un accident du travail. Et en France, la loi dit que c'est l'employeur qui est responsable". Au micro de France Info, elle a accusé mercredi ALP d'être dans un "déni de responsabilité".