Documentaire "Salafistes": "C’est en montrant ce type de discours qu’on pourra le contrer" (François Margolin, réalisateur)

par Rédaction de France Info jeudi 18 février 2016 22:34

François Margolin, co-auteur du documentaire "Salafistes" sur l’islam radical, a qualifié "d’énorme victoire" la décision de la justice d'interdire aux moins de 16 ans "seulement" son film, que le ministère de la Culture avait interdit aux moins de 18 ans.

Pour François Margolin, "c’est à la fois une claque politique majeure pour l’ex-ministre de la Culture Fleur Pellerin qui s’était permise de se conduire à la Soviétique en donnant des leçons de mis en scène et de réalisation, et surtout une claque aussi pour tous les journalistes, hommes politiques ou autres qui n’avaient pas vu le film et s’étaient permis de dire que ce film était un brulot pro djihadiste, ultra-violent."

Cette décision de justice est pour le réalisateur "un démenti flagrant, parce que le juge des référés, qui est une personnalité objective, a dit très clairement que le film n’était pas ça et qu’on a essayé de le faire passer pour le contraire de ce qu’il était."

"Il a dit surtout que la violence n’était là que pour démontrer que ce sont des gens qui sont violents et qui font des actes terroristes", a-t-il ajouté, précisant que le documentaire montrait "des actes de résistance minimes mais fondamentaux."

La justice doit encore se prononcer sur le fond, mais François Margolin espère que la nouvelle ministre de la Culture "prendra une bonne décision."

Le réalisateur a également dit faire "le pari de l’intelligence des spectateurs" et a rappelé qu’ils avaient, avec son co-auteur le journaliste mauritanien Lemine Ould M. Salem, "fait des tas de débats en province et à Paris", sans avoir "jamais eu le moindre problème."

"J’espère aussi qu’on pourra faire des débats avec des jeunes, dans les collèges, les lycées, c’est en montrant ce type de discours qu’on pourra le contrer", a-t-il affirmé.