Vol MH370 : "Un avion ne disparaît pas comme ça" (Florence de Changy)

par Rédaction de France Info mardi 8 mars 2016 12:08
Deux ans après la disparition du vol MH370, une commémoration dans une école de Malaisie
Deux ans après la disparition du vol MH370, une commémoration dans une école de Malaisie © MaxPPP

Le mystère demeure sur les causes de la disparition il y a deux ans du Boeing 777 de la Malaysia Airlines avec 239 personnes à bord. Pour la journaliste, Florence de Changy, "l'histoire officielle n'est pas crédible".

Le 29 janvier 2015, l'aviation civile malaisienne avait classé officiellement la disparition du vol MH370 en accident, sans en préciser les raisons. Incident mécanique, défaillance structurelle, prise d'otage ou acte terroriste ? Le mystère reste entier.

Florence de Changy, correspondante de France Info, du Monde et de RFI en Malaisie, était l'invitée mardi de France Info pour son livre "Le vol MH370 n'a pas disparu". La journaliste a expliqué qu'il "faut arrêter de dire que cette histoire est incroyable, l'histoire officielle n'est pas crédible. (...) Un boeing 777 ça ne disparaît pas comme ça".
A LIRE AUSSI ►►►La mystérieuse disparition du vol MH370 classée comme accident

Trop de zones d'ombre

Florence de Changy a pointé du doigt les incohérences du rapport officiel édité par les autorités malaisiennes. Elle a expliqué qu'il n'était "pas normal que l'enregistrement des échanges entre le cockpit et le contrôle aérien n'ait pas été rendu public de manière intégrale". La journaliste précise en "avoir parlé à quelqu'un qui m'a laissé entendre qu'il y avait des bruits assez suspects à la fin du vol". 
Dans son livre qui sort mercredi, la journaliste met en cause les capacités de la Malaisie à mener l'enquête sur la disparition du vol. "La Malaisie été remarquable dans le rôle de très mauvais pays, de très mauvais coordinateur. Je finis par me poser la question à la fin du livre : 'Sont-ils les seuls coupables, la Malaisie ne serait-elle pas ce qu'on appelle l'idiot utile?'", s'est interrogée Florence de Changy. 
Autre question que pose la journaliste dans son livre : quel était le chargement de l'appareil ? "Les autorités ont expliqué que l'avion transportait quatre tonnes et demi de fruits, le mangoustan, mais "ce n'est pas possible", selon Florence de Changy expliquant que ce n'est pas la saison.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines a disparu dans la nuit du 7 au 8 mars 2014 avec 239 passagers à bord. L'épave n'a toujours pas été retrouvée. Seul un fragment d'aile a été découvert en juillet 2015 à La Réunion. La semaine dernière, un autre débris aurait été retrouvé au Mozambique, mais il doit encore être analysé. La disparition de l'appareil reste "un mystère", selon un rapport annuel d'enquête publié mardi et mené par une équipe d'experts internationaux sous la direction de la Malaisie.