Discrimination à l'embauche : "les femmes sont beaucoup plus jugées sur leur physique" (sociologue)

par Rédaction de France Info lundi 15 février 2016 10:11

France Info le révélait en exclusivité ce lundi matin : l'apparence physique est le deuxième critère de discrimination à l'embauche, derrière l'âge. Selon un sondage, publié par le Défenseur des droits et l'OIT (l'organisation internationale du travail), 8% des chômeurs interrogés affirment avoir déjà été discriminés en raison de leur apparence physique.

Trop grosses, pas assez grandes : cette situation concerne deux fois plus souvent les femmes que les hommes. "Les femmes sont beaucoup jugées sur leur physique d'abord parce que beaucoup d'emplois occupés par des femmes sont des postes en contact avec la clientèle, comme la vente ou l'accueil", a expliqué lundi Jean-François Amadieu, sociologue et directeur de l'observatoire des Discriminations, sur France Info. "Il suffit d'aller sur un site de recrutement d'une agence d'hôtesses d'accueil pour constater que les recrutements se font sur des critères strictement physiques".

"Il y a beaucoup de préjugés sur une personne en surpoids qui serait beaucoup moins compétente, dynamique, moins intelligente, avec une personnalité faible", a déploré Jean-François Amadieu. "Beaucoup de recruteurs se disent que devant le client il faut mettre une bombe atomique pour séduire le client."

Selon le code pénal, un employeur coupable de discrimination risque 45.000 euros d'amende et trois ans de prison, mais les condamnations sont très rares.