De nombreux automobilistes ont reçu un courrier de Volkswagen les informant que leur véhicule était équipé du logiciel truqueur

par Rédaction de France Info mardi 8 mars 2016 22:40

Alors que Volkswagen est désormais visé en France par une information judiciaire pour "tromperie aggravée", le délégué général de "40 millions d'automobilistes" a fait le point sur la gigantesque campagne de rappel lancée par le constructeur début février après le scandale des moteurs diesel.

"Nous avons reçu de nombreux appels d'automobilistes qui avaient reçu un courrier de Volkswagen" a indiqué Pierre Chasseray mardi soir sur France Info. Ensuite, "le désactivage du logiciel demande 30 à 45 minutes selon les modèles. Et nous avons reçu l'engagement que ça ne générait pas de surconsommation du véhicule".

Cette campagne de rappel vise à désactiver le logiciel installé sur près de 950 000 véhicules en France afin de déjouer les tests antipollution.

Alors qu'aux Etats-Unis, les propriétaires auront droit à une compensation de 1.000 dollars par voiture, Volkswagen ne veut pas entendre parler d'indemnisation pour ses clients européens.

"Est-ce que les véhicules auraient passé les contrôles antipollution européens sans ce logiciel? s'interroge Pierre Chasseray. Si oui, j'ai du mal à imaginer ce qu'on pourra attendre en terme d'indemnisation pour les clients français".