Attentats à Bruxelles : le point à 23h

par Rédaction de France Info mardi 22 mars 2016 23:05

BILAN

Le dernier bilan des attentats de Bruxelles fait état d’environ 34 morts et 230 blessés (20 morts et 130 blessés dont 17 graves dans la station de métro Maelbeek selon le bourgmestre de Bruxelles et la cellule de crise belge. Il y a au moins 14 personnes mortes et 96 blessées à l'aéroport de Zaventem selon un porte-parole des pompiers cité par le RTBF).

Le ministère des Affaires étrangères français, contacté par France Info, parle de huit français blessés dont trois grièvement.

L’ENQUETE

Les enquêteurs ont trouvé un engin explosif contenant entre autre des clous lors d’une perquisition ce mardi à Schaerbeek dans le nord de Bruxelles. Les enquêteurs ont également découvert des produits chimiques et un drapeau de l’Etat Islamique.

Un peu plus tôt une source hospitalière a confirmé que les deux engins qui ont explosé à 8h à l’aéroport de Zaventem contenaient eux aussi des clous.

Les kamikazes sont arrivés à l'aéroport en taxi, les bombes dans leurs valises et installées sur des chariots. Ces engins ont explosé devant les comptoirs de de la Sabena et en face de celui d’American Airlines. Une troisième bombe a dysfonctionné et a été retrouvée dans le hall des départs. Elle a été déclenchée volontairement dans l’après-midi par les services de déminage.

La police belge a lancé un avis de recherche. Une photo issue de la vidéosurveillance a été publiée dans l’après-midi où l’on voit trois hommes à l'aéroport. A droite deux hommes habillés en noir avec un gant à la main gauche, les kamikazes présumés. Une ceinture d’explosif et une kalachnikov ont été retrouvées auprès de l’un d’eux.

Le troisième homme qui apparaît sur la photo, affublé d’un bob sombre et de vêtements clairs est activement recherché. La police le soupçonne d’avoir échoué à faire exploser sa bombe.

Le lien direct entre la perquisition de Schaerbeek et l’explosion au métro de Maelbeek à 9h11 ce mardi n’est pas établi et il y a encore peu de précisions sur ce qu'il s'est passé. Il est également trop tôt pour établir un lien entre ces attaques et les attentats de Paris qui ont fait 130 morts le 13 novembre selon le procureur fédéral belge.

La police belge recherche des vidéos ou des photos amateurs qui pourraient aider à identifier les auteurs des attentats de Bruxelles.

Un communiqué du groupe Etat islamique a revendiqué ce triple attentat. "C'est une revendication crédible" a indiqué à France info le journaliste Kamal Redouani, auteur du livre "Inside Daech" publié chez Arthaud.

INFORMATIONS PRATIQUES

La sécurité est renforcée sur tout le territoire belge, ainsi qu’aux frontières.
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé déployer 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires en France pour renforcer le plan vigipirate "alerte attentats".

Après l'attentat l’aéroport de Zaventem sera fermé au minimum toute la journée de mercredi selon son directeur Arnaud Feist.

A 20h le centre de trafic de Bruxelles Mobilité signifiait via un tweet que la rue de la Loi, le quartier européen, ainsi que les tunnels Cinquentenaire, Loi et Reyers-Centre étaient fermés à la circulation.

Le trafic ferroviaire est toujours fortement perturbé. A 22h le site de la Société nationale des chemins de fer belges indiquait que les gares de Bruxelles Midi, Central, Nord et Luxembourg sont à nouveau accessibles. En revanche il est impossible d’accéder aux gares National-Aéroport, Congrès, Chapelle, Schaerbeek, Etterbeek et Schuman.

Le trafic des Thalys et des Eurostar a également été fortement perturbé. Mercredi le trafic Thalys sera assuré sur l’ensemble de son réseau à l’exception de quatre trains.

Les transports en commun reprennent progressivement, notamment le réseau de bus, et la société STIB-MIVB travaille activement au rétablissement de son réseau pour ce mercredi dès 6h du matin, avec des services de sécurité accrus.

Le Parlement européen restera fermé mercredi, selon une information du service "monde" de France Info.

Sauf avis contraire, la cellule de crise belge confirme l’ouverture des écoles dans la région de Bruxelles ce mercredi.

LES REACTIONS

Quelques centaines de personnes se sont spontanément rassemblées place de la Bourse, à Bruxelles. Des fleurs, des bougies et un drapeau de la Belgique ont été déposés sur le parvis.

Le gouvernement fédéral a décrété trois jours de deuil national, a annoncé le ministre de l'Intérieur Jan Jambon.

"Pour chacun de nous, ce 22 mars ne sera plus jamais un jour comme les autres", a déclaré mardi le roi Philippe de Belgique ce mardi soir. "Les vies brisées, les blessures profondes, ces souffrances sont celles de tout le pays" a-t-il poursuivi, exprimant sa peine ainsi que celle de son épouse Mathilde.

Le Premier ministre français Manuel Valls, et la maire de Paris Anne Hidalgo se rendront mercredi à Bruxelles.

La Tour Eiffel est illuminée ce mardi soir aux couleurs de la Belgique, tout comme le palais de justice de Lyon et l'opéra de Clermont-Ferrand.
Un rassemblement silencieux a eu lieu sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Paris.
A Toulouse et Strasbourg, le drapeau belge a été hissé au fronton de la mairie. Bordeaux, Lille, Caen, Poitiers, le Mans ou encore Clermont-Ferrand ont choisi de mettre le drapeau tricolore en berne, tout comme celui de Matignon, selon un tweet de Manuel Valls.
A Nice, une cérémonie aura lieu mercredi en hommage aux victimes.