Attentat en Côte d'Ivoire: "C'est bien la France qui était visée" (expert)

par Rédaction de France Info lundi 14 mars 2016 19:23

L'attentat à Grand-Bassam a fait 18 morts dont quatre Français, a-t-on appris lundi de l'Elysée. Pour Philippe Hugon, directeur de recherche à l'Institut de relations internationales stratégique, "la France est évidemment visée", comme c'était le cas déjà lors des récentes attaques au Burkina Faso ou au Mali.
"AQMI a visé la France parce que la Côte d'Ivoire est un ami de la France, parce qu'il y a des bases militaires françaises en Côte d'Ivoire et parce que la Côte d'Ivoire mène un combat avec la France contre des milices djihadistes."
Jusqu'ici, le pays n'avait jamais été touché par le terrorisme. Selon Philippe Hugon, cet attentat pourrait être l'oeuvre de "cellules dormantes qui attendaient le signal pour agir". AQMI est "structuré de façon très complexe", a-t-il détaillé sur France Info, avec un jeu constant "d'alliances et de désalliances, constamment en train de se recomposer".