Assignations à résidence : Bernard Cazeneuve visé par des plaintes

par Rédaction de France Info jeudi 25 février 2016 11:29
Bernard Cazeneuve
Bernard Cazeneuve visé par une plainte de la Cour de justice de la République et de la Ligue des droits de droits de l'Homme © Lionel Cironneau/AP/SIPA

Des plaintes ont été déposées mercredi soir devant la Cour de justice de la République (CJR) par la Ligue des droits de l'Homme (LDH) et la Fédération des droits de l'Homme. Elles visent nommément le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et concernent cinq personnes, assignées à résidence dans le cadre de l’état d’urgence instauré après les attentats du 13 novembre.

Ces plaintes, qui visent nommément le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, concernent cinq personnes, assignées à résidence dans le cadre de l’état d’urgence instauré après les attentats du 13 novembre. Des assignations levées il y a quelques semaines mais qui n’avaient aucun fondement légitime et reposaient sur des "motifs fallacieux" et discriminatoires, selon l'avocat des plaignants Arié Alimi. Il estime que le ministère a porté atteinte aux libertés individuelles de plusieurs citoyens, "des personnes comme vous et moi, qui n'avaient rien à voir avec ce qu'on leur reproche, et cela a détruit leur vie." 

"Il y a eu une volonté de lancer un très grand filet pour montrer qu'il y avait une réaction, mais cette réaction a été disproportionnée"(Arié Alimi)

Ces plaintes seront examinées par une commission des requêtes qui décidera, ou non, d’ouvrir une enquête. Cinq autres plaintes ont été déposées devant le tribunal de grande instance de Paris, elles visent l'ancien directeur des libertés publiques au secrétariat général du ministère de l’Intérieur, remplacé il y a quelques semaines.