Accident Rochefort : un point sur l'enquête en fin de matinée, une cérémonie religieuse ce soir

par Rédaction de France Info vendredi 12 février 2016 08:52

Un accident de bus scolaire a coûté la vie à six adolescents, jeudi matin à Rochefort, en Charente-Maritime. Leur car a été éventré par une plaque métallique dépassant d'un camion qui arrivait en sens inverse . Une "ridelle" qui s'est ouverte, pour une raison encore inconnue. La procureure de la République de La Rochelle doit donner une conférence de presse en fin de matinée.

Un camion-benne de la société Eiffage est impliqué dans l’accident. Selon Eiffage, interrogé par France Bleu La Rochelle, "le chauffeur venait de prendre son service, il n'avait rien remarqué d'inhabituel". Jean-Chritophe Voiron, président de la Fédération régionale des transports routiers de Poitou-Charentes a lui expliqué que "les chauffeurs sont soumis à des normes de sécurité de plus en plus importantes. Les équipements des camions sont aujourd'hui automatiques, hydrauliques et dotés de systèmes de sécurité. Tous ces équipements sont soumis à des visites semestrielles et il est difficile de passer au travers. Il se peut que le problème soit récent ou qu'il y ait eu une défaillance humaine".

Les victimes de l'accident étaient scolarisées à Surgères, dans plusieurs établissements de la ville (collèges et lycées). La société de bus scolaire Kéolis a affirmé qu'elle prendrait en charge les frais d'obsèques des adolescents. Une cérémonie religieuse aura lieu vendredi soir en l’église de Surgères.

A Rochefort, le gymnase de la Vieille-Forme, lieu de recueillement, rouvre vendredi 9 heures. 200 personnes se sont réunies jeudi soir pour un hommage.