Collision entre deux trains en Bavière : onze morts, dix-huit blessés graves

par Rédaction de France Info mardi 9 février 2016 08:57, mis à jour le mardi 9 février 2016 à 14h41
La collision entre les deux trains a provoqué des dégâts très impressionnants
La collision entre les deux trains a provoqué des dégâts très impressionnants © Josef Reisner/AP/SIPA

Deux trains régionaux se sont percutés ce mardi matin à hauteur de Bad Aibling en Bavière, faisant au moins onze morts et plus d'une centaine de blessés, selon la police allemande. Plusieurs centaines de secouristes sont mobilisées.

Deux trains sont entrés en collision ce mardi matin vers 6h45 en Bavière, près de Bad Aibling, à une soixantaine de kilomètres au sud-est de Munich.
Au moins onze personnes sont mortes. Une centaine sont blessées : dix-huit sont dans un état grave selon un nouveau bilan communiqué par la police allemande. 
L'accident s'est produit dans une zone difficile d'accès. Plusieurs centaines de secouristes sont sur place, ainsi que huit hélicoptères. Deux personnes sont d'ailleurs toujours portées disparues. La circulation des trains est interrompue dans le secteur. 

"Les deux rames se sont percutées de face"

La cause de la collision n'est pas encore connue, mais on en sait plus sur le déroulé de l'accident. Les deux trains se sont trouvés sur une même voie, et sont entrés en collision frontale : l'une des deux rames s'est renversée. Selon Rainer Scharf, un porte parole de la police allemande à la chaine allemande N24, "on peut déjà partir du principe que les deux trains se sont percutés à une vitesse qui n'était pas faible".

Deux boîtes noires ont été retrouvées

Le ministre allemand des Transports Alexander Dobrindt a estimé mardi midi qu'il est encore "trop tôt pour dire s'il s'agit d'une défaillance humaine ou technique". Le ministre a précisé que deux boîtes noires ont été retrouvées, et que les enquêteurs sont toujours à la recherche d'une troisième. Alexander Dobrindt a ajouté que la collision a eu lieu dans un virage, ce qui a sans doute gêné la visibilité des conducteurs, dans une portion sur laquelle les rames peuvent atteindre jusqu'à' 100 km/h.

La ligne est habituellement empruntée par de nombreux écoliers, mais la Bavière est en ce moment en période de vacances d'hiver. Meridian, la société de chemin de fer qui exploite la ligne, a mis en place un numéro vert pour les proches des passagers. Il s'agit d'une filiale du groupe français Transdev. Jean-Marc Janaillac, le PDG de Transdev, se rendait ce mardi en fin de matinée à Bad Aibling. Les dirigeants et l’ensemble des collaborateurs de Transdev se disent "terriblement choqués par cet accident d’une exceptionnelle gravité"

 

Trains Allemagne
Collision de deux trains en Allemagne, à Bad Aibling © Idé