Accident de TGV d'Eckwersheim : quatre mois après le drame, première réunion entre les victimes et la SNCF

par Rédaction de France Info samedi 5 mars 2016 17:40

Les proches des victimes de l'accident de TGV lors d'un essai le 14 novembre 2015 à Eckwersheim (Bas-Rhin) sont sortis sans dire un mot après une réunion ce samedi après-midi avec les représentants de la SNCF.
La rencontre, une première depuis le drame qui s'est produit juste à côté de Strasbourg, a duré un peu plus de trois heures, et s'est terminée par une intervention du patron de la SNCF, Guillaume Pépy. Une réunion qui représente "symboliquement un bras tendu aux victimes de la part de la compagnie," selon Maître Chemla, l'avocat des familles, interrogé par France Info. "Les blessures sont les blessures, mais nous avons un interlocuteur qui se présente, qui assume et qui explique qu'il fera ce qu'il doit faire", a-t-il poursuivi.
Concernant les révélations du journal Le Parisien–Aujourd'hui en France ce samedi, selon lesquelles le conducteur n'a pas respecté la feuille de route et freiné un kilomètre trop tard, de manière délibérée, la SNCF s'est refusée à toute confirmation, mais s'est voulue la plus pédagogique pour expliquer les circonstances de l'accident. La question de l'indemnisation des victimes, très complexe, a également été évoquée.