Abdeslam: "rien n’indiquait une cible ou un moment" pour un nouvel attentat (Jacob, ancien chef de l'antiterrorisme belge)

par Rédaction de France Info dimanche 20 mars 2016 19:51

L’ancien chef de l’antiterrorisme belge André Jacob a considéré ce dimanche sur France Info que le ministre belge des Affaires étrangères avait extrapolé sur les projets de Salah Abdeslam, en affirmant qu’il était en train de préparer "quelque chose" depuis Bruxelles.

Selon lui "rien n’indiquait une cible potentielle ou un moment dans le temps" et "c’était simplement les indices trouvés qui ont fait dire au ministre : on a évité un attentat."

"Lorsque la police est intervenue à Forest, il y a eu une kalachnikov avec 10 chargeurs de plus de 30 balles qui a été retrouvée, puis par la suite une seconde kalachnikov", a expliqué André Jacob.

"Deuxièmement, la présence de quelqu’un comme Belkaid qui est quand même mort les armes à la main a fait dire aux différents spécialistes et aux forces de police que nous étions peut-être devant l’accomplissement d’un nouvel attentat, étant donné le côté déterminé du personnage", a-t-il ajouté.