aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Royaume-Uni : la chasse au lion est terminée

le Lundi 27 Août 2012 à 17:50
Par Mélody Piu

De dimanche à lundi, la police britannique s'est offerte un petit safari improvisé dans le comté de l'Essex, au sud-est du Royaume-Uni. A la recherche du roi de la jungle, suite au signalement par des vacanciers d'un animal ressemblant à un lion, les policiers sont revenus bredouille et ont cessé les recherches.

La fin d'une farce ? La police de l'Essex a mis fin lundi après-midi à sa chasse au lion, après que des vacanciers aient signalé dimanche soir avoir vu un animal ressemblant à un félidé. "Nous pensons que l'animal qui a été vu dimanche soir était un gros chat domestique ou un chat sauvage", a indiqué un porte-parole de la police. "Les recherches intensives n'ont rien donné", at-il ajouté. Mais cette histoire continue d'enflammer les réseaux sociaux.

Un safari dans l'Essex

Pendant plus de 24 heures d'investigations, la police britannique a passé au peigne fin les environs de St Osyth, un village dans l'Essex. Malgré le déploiement d'experts du zoo de Colchester, munis de fusils tranquilisant et d'un hélicoptère à caméra thermique, le roi de la jungle est resté introuvable.

La police s'était même adressée via Twitter aux résidents du quartier en les invitant à "profiter de ce jour férié, mais à rester prudent". Dans un communiqué publié lundi matin, les forces de l'ordre britannique encourageaient les personnes qui souhaitaient se promener dans la campagne à "une vigilance et une prudence accrue", ajoutant que "néanmoins, vous verrez sans doute la police avant de voir quoi que ce soit d'autre".

De fausses photographies

Le lion aurait été repéré par des vacanciers en séjour dans des caravanes sur une ferme de St Osyth, où l'une d'elle a reussi à prendre un cliché de la bête. La photo, consultable sur le Guardian, est assez sombre et pour les zoologistes il s'agit d'un chien et non d'un lion. Anthony Tropaneo, le directeur du zoo de Colchester a déclaré à la BBC : "la photographie est de si mauvaise qualité qu'il n'est pas possible pour nous de dire d'une façon ou d'une autre ce qu'elle représente vraiment".

Plusieurs quotidiens anglais tels que le Sun et le Daily Mail ont publié lundi matin un cliché qui circulait sur les réseaux sociaux. Mais finalement, les journaux ont dû retirer les photos car il s'agissait d'une image qui avait été prise plusieurs mois avant et bien loin du comté d'Essex.

Par Mélody Piu
aller directement au contenu