aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Paris truqués : les frères Karabatic sont arrivés au tribunal de Montpellier

le Mardi 2 Octobre 2012 à 06:57 mis à jour à 14:41
Par Sylvie Johnsson, Rémi Ink

Luka et Nikola Karabatic, leurs compagnes et deux autres joueurs de Montpellier, Mladen Bojinovic et Samuel Honrubia sont arrivés au tribunal de Montpellier où l'instruction sur le match présumé truqué est menée. Ils doivent être présentés au juge avant une éventuelle mise en examen.

On ne connaît pas exactement le nombre de joueurs transférés. Lundi soir, Mickaël Robin, Vid Kavticnik et Wissem Hmam, trois handballeurs de Montpellier, ont été remis en liberté, une "remise en liberté technique" qui ne présage en rien de la suite de la procédure.

Les compagnes des deux frères Karabatic sont arrivées les premières mardi matin au tribunal de Montpellier. Deux autres joueurs du Montpellier Handball mis en cause, Mladen Bojinovic et Samuel Honrubia, sont également arrivés au tribunal avant les deux frères Luka et Nikola Karabatic. 

Les joueurs en garde à vue transférés vers Montpellier, précisions de Pascale Viktory  
 

Lecture
 
Partager

Dans cette affaire de paris sportifs litigieux entourant le match 
Cesson-Montpellier le 12 mai en D1, le procureur de la République à Montpellier, Brice Robin a précisé que 18 personnes, dont neuf joueurs évoluant aujourd'hui ou à l'époque à Montpellier, avaient été placées en garde à vue depuis dimanche. Ces joueurs sont  Luka Karabatic, Nikola Karabatic, Mickaël Robin, Primoz  Prost, Samuel Honrubia, Wissem Hmam, Dragan Gajic, Mladen Bojinovic, Vid Kavticnik. 

D'autre part, trois parieurs, interpellés dimanche à Montpellier, ont, d'ores et déjà, été mis en examen pour "escroquerie" et "complicité d'escroquerie". Ces trois personnes, dont les identités n'ont pas été précisées, ont été remises en liberté sous contrôle judiciaire après paiement d'une caution.

Le monde du handball réagi

Claude Onesta, le sélectionneur de l'équipe de France de handball, a estimé mardi sur RTL que les deux champions olympiques soupçonnés d'être impliqués, Nikola Karabatic et Samuel Honrubia, avaient commis une "erreur grave" et devraient être sanctionnés.

La Fédération française de handball a elle aussi réagi. Son président, Joël Delplanque, a promis mardi qu'il appelerait à "la plus grande sévérité" si les joueurs et anciens joueurs de Montpellier étaient reconnus coupables. 

 

Par Sylvie Johnsson, Rémi Ink
aller directement au contenu