aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

L'incendie dans le nord-est de l'Espagne toujours hors de contrôle

le Lundi 23 Juillet 2012 à 06:05
Par Grégoire Lecalot

L'immense incendie de forêt qui s'est déclenché dimanche à la frontière franco-espagnole, au Perthus, n'est toujours pas maîtrisé côté espagnol, où la tramontane poussait toujours les flammes cette nuit. Côté français en revanche, les pompiers sont parvenus à prendre le contrôle de la situation. Le bilan est de quatre morts (tous Français), et 21 blessés. Plus de 12.000 ha sont partis en fumée.

Le soleil s'est levé ce lundi matin sur un paysage inquiétant, au niveau de la frontière franco-espagnole, côté Méditerranée. Un immense nuage de fumée continue à flotter au-dessus des montagnes et de la forêt qui brûle. Jusqu'ici, la tramontane soufflant à 90 km/h du nord-ouest a poussé et attisé les flammes vers l'Espagne et le feu n'a pas pu être maîtrisé de ce côté de la frontière. Les flammes illuminaient le ciel durant la nuit vers la ville frontière de La Jonquère. "Le feu avance à 6 km/h", a indiqué Albert Ballesta, un responsable catalan de l'Intérieur. Le ballet des avions et des hélicoptères a repris au lever du jour.

De nombreux axes routiers ou ferroviaires ont été coupés, comme la départementale 900 et la ligne de TGV entre la France et l'Espagne. En revanche, l'autoroute A9 entre Perpignan et Barcelone a été rouverte lundi matin dans les deux sens.
Les villes habituellement très fréquentées du Perthus et de la Jonquère sont quasi désertes, mis à part les secours et les forces de l'ordre.

Bilan humain : au moins quatre morts et une vingtaine de blessés

Le bilan fait état de quatre personnes tuées. Il s'agit de quatre Français : un homme de 75 ans qui a succombé à une crise cardiaque en voyant les flammes entourer sa maison, un père et sa fille de 15 ans, qui ont voulu se jeter à la mer depuis une falaise à Port-Bou, et un homme qui avait été grièvement brûlé hier. Sa mort a été annoncée ce matin par le gouvernement catalan.
Vingt-et-une personnes ont été blessées dont sept grièvement. Des centaines de personnes sont confinées chez elles et 12.000 à 13.000 hectares sont partis en fumée.

Jean Dunyach, directeur de cabinet du préfet des Pyrénées Orientales, fait le point, ce lundi matin, sur l'incendie.  

Lecture
 
Partager
Par Grégoire Lecalot
aller directement au contenu