aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Deux morts dans une prise d'otages à Dijon, le forcené et une mère de famille

le Lundi 6 Août 2012 à 23:00
Par Baptiste Schweitzer

Un forcené a été retrouvé mort à Dijon, ainsi qu'un des otages qu'il retenait depuis le début de soirée. La victime est la mère de son ancienne compagne. Le père de famille, également retenu en otage, est lui en état de choc.

L'homme âgé d'une trentaine d'année retenait depuis le milieu d'après-midi les parents de son ex-concubine. Une prise d'otages dans le cadre d'un litige familial qui a dégénéré. Les hommes du GIPN qui sont intervenus vers 22 h 30 ont retrouvés le corps du forcené et la mère de famille. Le père est lui en état de choc.

C'est l'ex-compagne du preneur d'otage qui a appelé les secours. Elle était inquiète de ne pas le voir revenir de chez ses parents. Il était parti récupérer des affaires. Lorsque les policiers sont venus voir ce qui se passait, ils ont été accueillis par un coup de feu tiré de l'intérieur de l'appartement. 

Déjà connu pour des faits de violence

Pour l'instant, les circonstances exactes du drame et les raisons qui ont poussé le jeune homme à prendre des otages sont inconnues. Lors d'un point presse, le procureur a ainsi refuser dde confirmer la piste selon laquelle le preneur d'otage à tué son ex-belle mère avant de se donner la mort. Une piste privilégiée par les enquêteurs.

Selin une source judiciaire, le preneur d'otage avait déjà été incarcéré pour des faits de violence sur sa précédente compagne. 

Dénouement dramatique à Dijon après une prise d'otages dans le quartier de la gare - Faustine Mauerhan, France Bleu Bourgone  

Lecture
 
Partager
Par Baptiste Schweitzer
4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Cécile (anonyme),
"Les hommes du GIPN [...] ont retrouvés le corps du forcené" "le procureur a ainsi refuser dde confirmer la piste selon laquelle le preneur d'otage à tué son ex-belle mère." S'il vous plaît, Internet c'est AUSSI de l'écrit...
Avatar de anonyme
Simon (anonyme),
M Schweitzer, corrigez votre article et revoyez les règles d'accord du participe passé : 3 grosses fautes en une dizaine de lignes , ça choque."Les hommes du GIPN ont retrouvé " (sans s) le procureur a ainsi refusé(pas d'infinitif) de confirmer la piste selon laquelle le preneur d'otage a(auxiliaire) tué son ex-belle mère" Pour l'instant, les circonstances exactes du drame et les raisons qui ont poussé le jeune homme à prendre des otages sont inconnues. Lors d'un point presse, le procureur a ainsi refuser dde confirmer la piste selon laquelle le preneur d'otage à tué son ex-belle mère avant de se donner la mort. Une piste privilégiée par les enquêteurs. Selin une source judiciaire, le preneur d'otage avait déjà été incarcéré pour des faits de violence sur sa précédente compagne.
Avatar de anonyme
Les points et les virgules font partie de la grammaire. Il fallait écrire "le père est, lui, en état de choc" aul lieu de "le père est lui en état de choc". En plus, je cite : "le preneur d'otage à tué son ex-belle mère" = "à" (avec un accent grave) est une préposition; "a" sans accent est la troisième personne du verbe "avoir", et s'utilise comme verbe auxiliaire au passé composé : "il a tué..." - Enfin, belle mère s'écrit avec un trait d'union : belle-mère, parce que sans trait d'union, ça veut dire qu'elle est belle, ce qui n'est peut-être pas du tout le cas..
Avatar de anonyme
Tonton Piot (anonyme),
Selin
aller directement au contenu