aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Deux militaires tués en Guyane dans une opération contre des orpailleurs

le Jeudi 28 Juin 2012 à 00:21 mis à jour à 05:54
Par Baptiste Schweitzer, Cécile Quéguiner

Deux militaires ont été tués en Guyane. Ils menaient une opération avec la gendarmerie contre des chercheurs d'or clandestins, quand ils ont été pris dans une embuscade. Deux gendarmes sont aussi grièvement blessés. Le ministre des Outre-Mer, Victorin Lurel, est attendu sur place.

Les militaires participaient à une opération baptisée "harpie". Un dispositif mis en place en 2008 pour éradiquer l'orpaillage clandestin, un véritable fléau en Guyane. Cette opération a été menée sur la vaste commune isolée de Maripasoula (18.000 km²) dans la région de Dorlin dans l'ouest de la Guyane française.

"On ne leur a laissé aucune chance..."

Selon la préfecture, les victimes faisaient partie d'un groupe d'intervention qui venait sur les lieux d'un premier accrochage entre forces de l'ordre et chercheurs d'or. Une rixe dans laquelle un hélicoptère de la gendarmerie avait été pris pour cible et un gendarme légèrement blessé.
Quelques heures plus tard, une trentaine de gendarmes et de militaires du 9e RIMA sont donc revenus sur place pour préparer la venue d'enquêteurs. Ils ont été déposés à deux kilomètres des premiers tirs. C'est en progressant à pied dans la forêt qu'ils ont été pris pour cible avec ce qui semble être des armes de gros calibres. Deux militaires ont été tués -un caporal-chef de 32 ans et un adjudant de 29 ans- et trois gendarmes blessés dans l'embuscade.

Le récit du général Bernard Metz, commandant des Forces armées de Guyane (00:00:49)
 

Lecture
 
Partager

Le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel est attendu ce matin sur place pour rendre hommage aux deux soldats et se rendre au chevet des blessés. Mais dans un communiqué commun avec le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian, il a d'ores et déjà condamné "cette attaque avec la plus grande fermeté" et promis que tout serait mis en oeuvre "afin de retrouver les responsables et garantir le respect de l'ordre public sur la zone". 

Ce secteur de Dorlin est un haut lieu de l'orpaillage clandestin en Guyane depuis près de 20 ans. Il n'a pas d'accès terrestre depuis le littoral. Une rixe entre bandes armées avait déjà fait au moins cinq morts en janvier dernier. Mais les autorités mènent des opérations de sécurisation, pour permettre l'implantation d'une société minière légale. Des géologues devaient d'ailleurs initialement se rendre sur place ce jeudi. 

Cela fait "plus de 20 ans, que cette zone est victime des orpailleurs illégaux" estime la députée socialiste Chantal Berthelot   

Lecture
 
Partager

 

Localisation de la région de Dorlin © IDÉ

Par Baptiste Schweitzer, Cécile Quéguiner
9
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
reirrach (anonyme),
drôle de certitude ? maripasoula , le fleuve, la forêt et dorlin sont propice à l'or . maripasoula n'a pas besoin de cette mauvaise image, maripasoula mérite mieux. cette commune très éloignée de la métropôle où l'économie est absente où les denrées sont chers. le problème de l'or est malheureusement présent et surtout profitable à la pollution. j'entends toujours les mêmes problèmes mais aucune solution pratique pour arrêter cette avilité, pourtant les solutions existent par un contrôle alimentaire et par un contrôle de l'essence. il est aisé de contrôler , MARIPASOULA est une grande commune où tout le monde se connaît. le fleuve est la seule route avec les berges et le surinam, il est possible de maitrîser la situation. la situtation sera plus préocupante dans la décennie : absence d'économie à maripasoula, jeunesse importante ( voir photo du défilé de l'école ) et décrochement avec une société de cueillete et de sédentaire. les problèmes seront toujours persistants à la façon harpie et bientôt malheureusement le far west dans maripasoula
Avatar de anonyme
vieuxpapou (anonyme),
Gouverner, c'est prevoir. Quand nos "autorites", civiles et militaires, comprendront-elles qu'il faut des moyens suffisants contre une violence qui ne connait plus de limites, alimentee par tous les trafics, d'armes en particuliers? Peu m'importe que nos gendarmes et autres militaires soient envoyes au casse-pipe pour des interets publics ou prives. Qu'ils aient au moins une telle superiorite de force et une telle tactique prudente pour ne pas etre betement sacrifies! Combien auraient ete sauves en Afghanistan avec un peu moins de gabegie? Combien vont encore se faire assassiner en Guyane, et meme en metropole?
Avatar de anonyme
fietti (anonyme),
j'espère que les tueurs seront attrapés et très sévèrement punis. mon gendre y était.........
Avatar de anonyme
BATISTA (anonyme),
''Cet appareil participait à une opération de sécurisation d'une zone devant permettre l'installation d'une société minière légale dans cette région.'' La voilà, l'info, la vraie! les forces de la gendarmerie sont au service des orpailleurs légaux!! Ce n'est pas le bien public, mais le bien privé!! Et cela vous parait normal??? nos gens d'armes, au prix de leur vies, protègent des intérêts privés!!! Et personne ne réagit?? Pourquoi pas des sociétés privées pour défendre des intérêts privés?? à la place de ces familles endeuillés, je porterai plainte contre l'état...a perdre un mari, un père.... autant que cela fasse du bruit, beaucoup de bruit! Et pendant ce temps là, l'or augmente, la bonne aubaine!! Faut dire qu'on le paye cher!
aller directement au contenu