aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Attaques de surfeurs à La Réunion : la préfecture autorise la capture de vingt requins

le Lundi 6 Août 2012 à 22:22
Par Baptiste Schweitzer

Depuis deux ans, huit attaques de surfeurs par des requins ont été enregistrées à la Réunion. La dernière a eu lieu dimanche et un surfeur a été grièvement blessé. Pour lutter contre ce phénomène, la préfecture vient d'annoncer une campagne de pêche et des mesures de sécurisations de plusieurs spots de surf.

La préfecture vient d'annoncer des mesures pour rassurer les surfeurs, victimes ces derniers mois de plusieurs attaques de requins. En un an, elles ont déjà fait trois morts et entraîné un début de psychose sur l'île. La dernière attaque en date a eu lieu dimanche à Saint-Leu où un surfeur a été grièvement blessé.

À l'issue d'une réunion de travail, les autorités ont ainsi lancé une campagne de pêche d'une vingtaine de requins bouledogues et tigres. Il ne s'agit pas de réguler la population de ces animaux mais de vérifier la présence dans l'organisme des requins de ciguatéra. Cette algue, nocive, a entrainé l'interdiction de la commercialisation de la chair du requin bouledogue. Cela n'incite donc pas les professionnels à le pêchern, ce qui participe à la prolifération de l'espèce.

La sécurisation des spots de suf

Par ailleurs une campagne de marquage des animaux va être accélérée pour mieux repérer leurs déplacements, notamment le long du littoral ouest. La préfecture souhaite également que tous les usagers de la mer signalent aux autorités les requins qu'ils rencontrent.

Enfin, les spots de surf seront encore plus sécurisés. La présence des vigies-requins va ainsi être accentuée. Ces personnes sont chargées d'encadrer les activités des écoles de surf et d'alerter sur la présence des requins. C'était l'une des principales revendications des surfeurs.

La mairie de Saint-Leu, où se situe un spot de surf majeur sur l'île, a déjà estimé que ces mesures étaient insuffisantes. Selon l'avocat du maire, la municipalité s'organisera elle-même dans les prochains jours pour éloigner – avec des plongeurs – les requins. 

Par Baptiste Schweitzer
6
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Arawald (anonyme),
Au nom de l'argent, on massacre encore un peu plus la faune, Révoltant. Me donne envie de bouffer du surfeur !
Avatar de anonyme
Terrine de Saint Prout (anonyme),
VAGUE de protestations contre cette idée de prendre les "requins bouledogues et tigres" pour des boucs... émissaires ! L'être humain est un autre animal qui doit adapter ses plaisirs à l'environnement. L'argent produit à la sueur des métropolitains français ne doit pas servir à encadrer les sportifs à terre ni d'outre- mer...
Avatar de anonyme
Georges (anonyme),
Ne ferait-on pas mieux de s'intéresser aux causes de la présence des requins ? J'entend partout qu'il n'y a jamais eu d'attaque avant ces deux dernières années. Mais personne ne parle de ce qui a changé et qui pourrait expliquer pourquoi les requins sont arrivés là.
Avatar de anonyme
pierre (anonyme),
Comme d'habitude, en France on a des idées, mais on ne se donne pas les moyens de les mettre en pratique de manière cohérente. Avant de libérer des endroits pour le sport des bobos (le surf), il faudrait peut-être consulter des spécialistes de la faune aquatique. En Australie et un peu partout ailleurs, où le même sport est pratiqué, il y a des filets de sécurité et l'on tient compte de l'environnement dans lequel évoluent les surfeurs. Un requin confond souvent une planche de surf avec un animal comestible et il s'y attaque car le requin est myope. Au train où vont les choses, réchauffement climatique et à la vitesse à laquelle on fait peu de cas de la vie (aquatique ou autre), il n'y aura bientôt plus rien de valable sur terre, car nous sommes entrain de la détruire. Les abeilles disparaissent grâce aux produits chimiques, les forêts sont détruites pour planter des champs de maïs afin d'en faire du carburant, les eaux sont polluées à cause de la fragmentation des schistes, bref tout est tourné vers le profit immédiat. Certes, le surf est une manne financière pour la Réunion, mais il faudrait essayer de composer avec la vie ... Sinon, en guise de poissons, on aura des planches de surf à admirer chez le poissonnier. Le roi Midas est mort de faim car tout ce qu'il touchait se transformait en or. Est-ce que c'est cela que nous voulons pour nos enfants ?
aller directement au contenu