Deux policiers blessés dont un grièvement à Hendaye par un chauffard qui a pris la fuite

par Paul Nicolaï dimanche 30 septembre 2012 13:28, mis à jour le dimanche 30 septembre 2012 à 15h25
Deux policiers blessés dont un grièvement près du port à Hendaye
Berniere Patrick Maxppp

Les deux policiers procédaient au contrôle de deux véhicules sur la commune d'Hendaye quand l'un des automobilistes a semble-t-il délibérément reculé et les a percutés. Un des deux véhicules a été retrouvé. Le syndicat Alliance demande à l'Etat "protéger davantage" les policiers.

Il était 11h30 ce matin dans une rue proche du port de
plaisance d'Hendaye. Des policiers en service croisent deux voitures qui roulent à  vive allure. Ils décident alors de les
poursuivre et parviennent à intercepter l'un des deux automobilistes qui s'arrête
sur le bas coté. Les deux fonctionnaires dont une femme descendent de leur véhicule
afin de procéder aux contrôles d'identités. C'est alors que le chauffard redémarre, recule violemment
et percute semble-t-il intentionnellement les deux policiers. L'un d'eux est légèrement
blessé au pied mais sa collègue est plus gravement touchée au dos notamment.
Elle pourrait souffrir d'une fracture.

Pas une action de l'ETA

L'un des véhicules a été retrouvé abandonné un peu plus loin. Selon les premiers éléments de l'enquête, la voiture, une Seat blanche, appartient à un habitant d'Hendaye.
Selon une source proche de l'enquête, il est "peu vraisemblable" qu'il s'agisse d'une action de l'organisation indépendantiste basque ETA. Les recherches s'orientent vers des automobilistes en infraction qui ont voulu éviter de se faire arrêter, ou encore des personnes opérant un trafic entre la France et l'Espagne.

 "Aujourd'hui les violences envers les policiers se banalisent et c'est intolérable. Personne n'a plus peur des policiers. L'Etat se doit de nous protéger davantage. Les seules personnes capables d'inverser cette banalisation sont les magistrats en punissant davantage ceux qui outragent et qui s'attaquent aux policiers" réagit Frédéric Lagache, le secrétaire général adjoint d'Alliance, le 2e syndicat des gardiens de la paix.

"C'est purement intolérable" (syndicat Alliance)  

Samedi dernier, un jeune fonctionnaire de police est mort à Cannes
victime d'un chauffard ivre et sous l'emprise de la drogue. Il a été 
mis en examen et écroué lundi pour "homicides et blessures
involontaires
" et "mise en danger de la vie d'autrui".