aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Accident mortel à Paris : le chauffard mis en examen pour homicides involontaires aggravés

le Mercredi 25 Juillet 2012 à 11:23 mis à jour à 17:15
Par Mélanie Potet

Le chauffard soupçonné d'avoir tué une mère et sa fille dimanche soir à Paris a été mis en examen mercredi pour "homicides involontaires aggravés", notamment par un délit de fuite et par la consommation d'alcool et de cannabis.

Le chauffard a été mis en examen pour "homicides involontaires aggravés", et les quatres autres passagers du véhicule (âgés de 19 à 25 ans) pour "non assistance à personne en danger"

Le conducteur, un jeune français de 23 ans, avait pris la fuite alors qu'il venait de renverser une mère et sa fille de onze ans dimanche soir avenue de Flandre dans le XIXème arrondissement de Paris. Le véhicule avait été intercepté quelques minutes plus tard avec le conducteur et les quatre passagers.

Conduite sans permis, alcool, drogue...

Alors que le jeune conducteur avait déja été condamné à quatre mois de prison ferme pour "conduite sous l'emprise de stupéfiants" et "refus d'obtempérer", son permis lui avait été retiré en juin 2012 pour un autre délit, celui de "grand excès de vitesse".

Le chauffard, récidiviste avéré, était à nouveau sous l'emprise de stupéfiants au moment du drame comme l'ont révélé les résultats d'analyse de sa prise de sang. Une présence "délictuelle" d'alcool, soit supérieur à 0,8 gramme d'alcool par litre de sang, a également été dépistée.

"C'est à se demander si ses précédentes condamnations ont servi à quelque chose", déplore un policier.
Le jeune homme encourt dix ans de prison.

 

Par Mélanie Potet
6
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
tartarin (anonyme),
le pire dans tout ca, c'est qu'il va trouver un avocat pour le defendre....quels seront ses arguments ?
Avatar de anonyme
Toscavaradossi (anonyme),
En prison, oui ! Et pas de remise de peine, par pitié ! On n'accorde pas une peine à la légère, je pense, on y réfléchit à deux fois : mais quand elle est accordée, nom de D..., 10 ans, c'est 10 ANS (pas 8 ni 7 ni 5 ni encore moins !)
Avatar de anonyme
Au contraire, je suis content que l'origine soit précisée, car en général, la nationalité d'un étranger est précisée et cela stigmatise. Là au moins, l'équilibre est rétabli.
Avatar de anonyme
FRANCOIS PREMIER (anonyme),
Pourquoi ne pas dire "Un jeune de 23 ans ...." Y'a vraiment un malaise en France ! (qu'il soit Sri Lankais, Chinois, ou Martien : on s'en fout) et du reste aussi d'ailleurs ....
aller directement au contenu