aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

A Vénissieux, une adolescente en difficulté scolaire saute du 7e étage

le Lundi 8 Octobre 2012 à 19:47
Par Rémi Ink

Le drame s'est déroulé boulevard Lénine à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise.

Une collégienne âgée de 14 ans, en souffrance scolaire, a tenté de mettre fin à ces jours en se défenestrant du 7e étage d'un immeuble de Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise. Elle aurait laissé un mot avant son geste, se disant "harcelée dans son établissement scolaire". Transportée à l'hôpital, son état de santé est très préoccupant.

La scène se déroule lundi en début d'après-midi. Une collégienne de 14 ans se jette du 7e étage d'un immeuble du quartier des Minguettes à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise.

La collégienne aurait justifié dans une lettre cet acte par des souffrances scolaires. Elle se disait "harcelée" dans son établissement et y était mal intégrée. Son père confirme le fait que sa fille traversait une période difficile à l'école.

Le père de la jeune fille : "Ca me fait mal"  
 

Lecture
 
Partager

Transportée à l'hôpital, le pronostic vital de la jeune fille est engagé.

Son grand frère, âgé de 21 ans, était venu la chercher à son collège en fin de matinée, à la sortie des cours. Il aurait eu une altercation verbale avec un collégien. Après avoir ramené sa sœur au domicile familial, il serait revenu, peut-être armé, pour en découdre avec le jeune. Il a été placé en garde à vue.

A Lyon, les précisions de Nicole Guillard  
 

Lecture
 
Partager

 

Par Rémi Ink
2
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Les professeurs sont là pour enseigner; c'est suffisamment difficile et accaparant. C'est aux conseillers principaux d'éducation et psychologues scolaires de s'occuper des élèves en souffrance - qui sont souvent, il est vrai, repérés par les professeurs. Tout comme les conseillers d'orientation s'occupent de...l'orientation. A chacun son métier. Vous n'allez pas demander à votre dentiste d'opérer votre hernie hiatale. Ce sont pourtant deux professionnels de la santé. Mais les professeurs sont en passe de devenir (un peu plus) les bonnes à tout faire de l'éducation nationale, au détriment de la qualité de l'enseignement. C'est un processus absurde, initié il y a bien longtemps.
Avatar de anonyme
comment faire face aux dificuklt&s d'une élève alors que lkes classes sont surchargées et su'on n'a plus le tempos de s'occuper de caas particulier? C'est deveu l'enfer dans les écoles et ce n'est pas en supprimant des postes qu'on réglera mle problème! àmon époque un élève qui avait un problème mème familiaél pouvait se confier à un prof, comment en est on arriveés là. J'espère que cette petite va s'en remettre mais c'est toutr l'éducation nationale ui est à revoir.
aller directement au contenu