aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Revers électoral en Allemagne pour Angela Merkel

le Dimanche 13 Mai 2012 à 18:23 mis à jour le Lundi 14 mai à 13:44
Par Anne-Laure Poisson

Le parti chrétien-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel a subi une défaite sévère aux élections régionales de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le Land le plus peuplé d'Allemagne.

Selon un sondage sorti des urnes pour la télévision allemande, la coalition chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel réalise son plus mauvais score dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le CDU recueillerait 26% des voix contre 35% en 2010. Ce Land situé à l'ouest du pays et cœur industriel de l'Allemagne avec des villes comme Cologne ou Düsseldorf, devrait donc rester aux mains de la coalition sortante constituée de l'opposition sociale-démocrate (SPD) et des Verts. Avec respectivement 39% et 12% des voix, soit 51% au total, ils détiennent la majorité dans l'assemblée du Land.

A 16 mois des élections législatives, le résultat de ce scrutin apparait comme une critique de la politique d'austérité menée par la chancelière. Même si les sondages nationaux montrent un large soutien des Allemands à la coalition conservateurs-libéraux au pouvoir.

"Une défaite douloureuse et amère" (Angela Merkel)

Les libéraux du FDP, partisans de l'austérité ont d'ailleurs recueilli 8,5% des voix. Et le parti contestataire des Pirates va faire son entrée dans un quatrième Parlement régional avec 8% des suffrages.

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Angela Merkel parle d'une "défaite douloureuse et amère", mais elle assure que "le travail en Europe n'en sera pas affecté". Et à la veille de la première visite en Allemagne du président Hollande, la chancelière assure qu'il n'y a "pas de contradiction entre une politique budgétaire solide et la croissance".

Par Anne-Laure Poisson
aller directement au contenu