aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Quinze morts dans un nouveau séisme en Italie

le Mardi 29 Mai 2012 à 12:34
Par Olivier Bénis

Depuis que la terre a tremblé dans le nord-est de l'Italie vers 9h ce matin, le bilan ne cesse de s'alourdir. Neuf jours après un autre tremblement de terre meurtrier, la région de l'Émilie-Romagne a été touchée par un autre séisme, de magnitude 5,8. Il a été suivie par une réplique d'une magnitude supérieur à 5. Quinze personnes sont mortes, selon notre correspondante à Rome.

"La situation est très grave, nous avons de nombreux blessés et des personnes qui souffrent de contusions", explique le maire de Concordia, l'une des communes les plus touchées. Une personne est morte ici, trois autres ont été tuées dans l'effondrement d'une usine à San Felice del Panaro. Au total ce sont quinze personnes qui ont succombé, le plus souvent sous les décombres de bâtiments effondrés. La protection civile évoque également "quatre ou cinq disparus".

Le nouveau séisme a aggravé la situation laissée par le précédent, le 20 mai dernier. Six personnes étaient mortes, et les dégâts matériels avaient été importants. 7.000 personnes vivent toujours dans des campements de fortune. Avec cette nouvelle secousse, des bâtiments qui étaient restés debout la première fois n'ont pas résisté. De nombreuses églises ont aussi été endommagées, dans une zone riche en patrimoine culturel. Le tremblement de terre de ce matin a été suivi d'une prélique d'une magnitude supérieur à 5 selon les autorités. 

Une secousse ressentie jusqu'aux frontières

Le séisme a été particulièrement impressionnant. Il a été ressenti dans tout le centre-nord de l'Italie, de Bolzano (près de la frontière autrichienne) jusqu'à Milan. La ville de Bologne a même décidé de stopper la circulation des trains vers Vérone, Milan, Mantoue et Modène. Des écoles et des bâtiments publics ont été évacués à des dizaines de kilomètres à la ronde. Même Venise a été prise de panique, avec notamment la chute d'une statue à quelques centimètres d'une passante.

Face à l'urgence de la situation, le chef du gouvernement, Mario Monti, veut rassurer : "Je garantis que l'État fera tout ce qu'il doit faire dans les plus brefs délais pour garantir le retour à une vie normale dans cette région." Depuis une dizaine de jours, l'Italie a enregistré de nombreuses secousses (plusieurs centaines), dont trois d'une magnitude supérieure à 5.

Carte des épicentres des séismes en Émilie-Romagne © IDÉ

Par Olivier Bénis
0
Vos réactions sur cette info
aller directement au contenu