aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

One day dans la foulée de Usain Bolt

le Lundi 6 Août 2012 à 00:52
Par Cécile Quéguiner

Autel d'icônes, made in Jamaïca © Radio France - CQ

Le coureur jamaïcain est devenu double champion olympique du 100 mètres, à la veille du cinquantenaire de l'indépendance de la Jamaïque. "Un cadeau fabuleux", pour le quartier de Brixton tout en jaune et vert.

On devine l'effusion ce dimanche soir à Brixton, au sud ouest de Londres. Depuis le matin, le pouls du quartier jamaïcain de Londres bat au rythme vibrant des sound systems. Les habitants ont décliné toute leur garde robe et leurs accessoires aux couleurs du drapeau de Kingston. La fête se prépare pour célébrer les 50 ans de l'indépendance. Les icônes sont de sorties, peintes sur les murs : Bob Marley, Marlène Ottey... et Usain Bolt.

C'est en famille qu'on fête le pays et qu'on supporte ses athlètes © Radio France CQ

Le coureur est un héros. 9"63. Nouveau record olympique. Deuxième temps de l'histoire. Les T-shirts à son effigie s'arrachaient avant la course comme des petits pains. "Nous sommes fiers qu'une si petite île puisse produire de tels champions", s'exclame Jasinth, un drapeau à la main. La communauté peut se réjouir. Ce n'est pas un champion qu'elle acclame, mais deux : Yohan Blake, l'autre Jamaïcain, a décroché la médaille d'argent, devant l'Américain Justin Gatlin. 

Jasinth : "Des Jamaïcains médaillés, ça montre les capacités de notre pays" © Radio France CQ

Beverly : "Plutôt Bolt que Blake, parce que ce sont ses derniers Jeux" © Radio France CQ

Mais c'était Bolt que voulait voir les Jamaïcains sur la plus haute marche : "C'est l'homme de la saison. Ce sont sans doute ses derniers jeux. Il faut qu'il gagne", implorait Berverly, les lunettes du moment sur le nez. Prière exaucée : la "foudre" est un athlète hors pair et un showman qui se prête aux interviews d'affilée et joue les cabots devant le public qui l'interpelle. Pendant ce temps-là, à Brixton, c'est l'hystérie. Le quartier est en extase depuis le coup d'envoi du 100 mètres. Dans les effluves de caïpirinha, de poulet et de maïs grillés, la nuit promet d'être longue. Jusqu'à la remise des médailles ce lundi, date exacte du cinquantenaire...

Le tour d'honneur des Jamaïcains © Radio France CQ

Par Cécile Quéguiner
aller directement au contenu