aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Marseille 2013, plus belle la ville

le Vendredi 11 Janvier 2013 à 15:00
Par Stéphanie Berlu-Vigné, Elise Delève

CARTE | Grâce au label "capitale européenne de la culture", Marseille inaugure cette année plusieurs nouveaux équipements. La majorité était à l'état de vague projet lorsque la ville a été désignée en 2008. En cinq ans tout s'est accéléré. Retrouvez sur notre carte les principales nouveautés architecturales marseillaises. Votre guide : Bertrand Collette, en charge de la coordination des grands chantiers de Marseille-Provence.

<

Depuis près de 20 ans, la ville de Marseille essaye de métamorphoser ses quartiers et d'embellir le secteur du port. C'est l'opération "Euroméditerranée", lancée en 1995. Depuis cette date, tous les travaux liés à ce projet ont avancé plus au moins vite. Mais en 2008, lorsque Marseille-Provence (MP2013) a été désignée Capitale européenne de la culture 2013, tout a été bousculé. L'échéance et l'exigence d'un tel évènement ont donné un horizon précis à la construction de certaines constructions qui flottaient dans le temps. C'est le cas du MuCEM (voir carte) ou de la réhabilitation du Silo (voir carte) en salle de spectacles.

>>> Passez la souris sur la carte ci-dessus et découvrez les nouveaux lieux culturels de Marseille expliqués par Bertrand Collette, en charge de la coordination des grands chantiers de Marseille-Provence 2013

Dans les milieux culturels marseillais, on est honnête : "Marseille-Provence 2013 a accéléré le processus de construction et de rénovation qui était en cours à Marseille. Il y a eu une convergence entre le projet économico-urbanistique d'Euroméditerranée et le projet culturel de MP2013". Le label européen a en effet permis de trouver des financements et de mettre en place plus de coordination entre les différents acteurs.

Pour Marseille-Provence 2013, 680 millions d'euros ont été investis dans la construction ou la rénovation de nouveaux équipements culturels.

MuCEM/ Villa Méditerranée/ J1/ Regard de Provence/ FRAC/ Le Silo/ Friche de la belle de mai/ Cité des Arts de la rue © Lisa Ricciotti / Elise Delève / Atelier9/ Xavier Zimmermann/ Jean-Paul Pelissier/ Reuters/ Cité Arts de la rue

 

 

Culture en centre-ville = "boboïsation" ?

La crainte de certains spécialistes de la géographie ou de la sociologie est qu'en rénovant les quartiers autour du port, la ville ne chasse ses populations pauvres. Marseille est l'un des seuls exemples de ville en France ou l'on trouve beaucoup de quartiers populaires, non pas en banlieue mais en centre-ville.

Pour Boris Grésillon, auteur de Un enjeu "capitale", Marseille-Provence 2013, à terme, la ville risque d'être coupée en deux. Au nord de la Canebière les pauvres et au sud, les riches. Le géographe explique qu'"aujourd'hui, quand on se balade dans ce secteur, le choc social et architectural, entre d'un côté des immeubles flambants neufs et de l'autre, les immeubles habités par une population pauvre, est assez violent".

>>> Cliquez ici pour en savoir plus sur "l'embourgeoisement de Marseille" (l'interview du géographe marseillais Boris Grésillon en intégralité)

Bertrand Collette, en charge de la coordination des grands chantiers de Marseille-Provence 2013, s'est également posée cette question : Marseille va-t-elle être socialement bousculée par cet évènement culturel ? "Jusqu'à présent, l'effervescence artistique et la vie associative de Marseille n'ont pu exister que parce que les artistes trouvaient des locaux pas trop chers. Il ne faudrait pas qu'on les repousse avec ces nouvelles constructions". Puis il sourit : "Avant de faire de Marseille une ville bourgeoise et boboïfiée, on a de la marge... il ne faut pas oublier que c'est une ville populaire et pauvre. La culture est une belle réponse à la crise au contraire".

MP 2013 : l'embourgeoisement de Marseille décrypté par Boris Grésillon (géographe)  
 

Lecture
 
Partager

 

A voir en lien avec Marseille Provence 2013 >>> Radio France vous propose une balade sonore dans Marseille et ses environs via le site Internet Marseille Sons ou les applications éponymes disponibles pour iPhone (cliquez ici).

Par Stéphanie Berlu-Vigné, Elise Delève
1
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Abel Helene (anonyme),
Marseiile est une ville ouverte sur le port et la pêche, je ne voit pas ou alors on a cache la partie culturelle de Marseille et ses allentours sur la mer. Quel domage!
aller directement au contenu