aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Les dirigeants européens (presque) d'accord sur un pacte pour la croissance

le Jeudi 28 Juin 2012 à 23:23
Par Frederic Wittner

Un "pacte pour la croissance et l'emploi" : réunis à Bruxelles, les dirigeants des 27 pays de l'Union Européenne se sont mis d'accord sur de nouveaux efforts pour tenter de sortir le vieux continent de l'interminable crise de la dette. L'Italie et l'Espagne conditionnent cependant leur accord à l'adoption de mesures d'urgence pour les pays en difficulté financière.

C'est le président de l'UE, Herman Van Rompuy, qui a annoncé en fin de soirée cet accord sur un pacte pour la croissance d'un montant de 120 milliards d'euros : "Nous nous sommes mis d'accord pour améliorer le financement de l'économie à hauteur de 120 milliards d'euros pour des mesures immédiates de croissance".

Ces 120 milliards, les Européens les trouveront pour moitié dans une augmentation de la capacité de prêt de la Banque européenne d'investissement (BEI), et pour les 60 autres milliards dans la réaffectation de fonds structurels non utilisés.
Il y aura aussi des project bonds "lancés à l'été", a précisé Herman Van Rompuy, pour financer des infrastructures de transport et d'énergie, d'un montant de 5 milliards d'euros.

Rome et Madrid posent leurs conditions

Ce plan, depuis longtemps dans les cartons de la Commission européenne, avait été soutenu la semaine dernière par les quatre principales économies de la zone euro : Allemagne, France, Italie et Espagne.
Ces deux derniers pays ont pourtant posé, dès l'annonce de ce pacte, des conditions à leur accord : Rome et Madrid exigent la mise en place de solutions d'urgence pour les pays en difficulté financière.

Un accord sous conditions, donc. Les négociations doivent se poursuivre une bonne partie de la nuit.

Une ébauche d'accord à Bruxelles - Les précisions d'Isabelle Chaillou  
 

Lecture
 
Partager

 

Par Frederic Wittner
aller directement au contenu