Des salariés de l'agroalimentaire victimes des pesticides, licenciés

par France Info mercredi 2 novembre 2011 00:00
cata
Radio France © France Info

Intoxiqués puis renvoyés. Aujourd’hui, trois anciens salariés du groupe agroalimentaire breton Triskalia attaquent en justice leur employeur. Ils l’accusent d’avoir pulvérisé un produit chimique interdit sur les céréales qu’ils transportaient. Gravement malades, ils n’ont pas pu retrouver leur place dans l’entreprise.

[scald=362481:sdl_editor_representation]

Après les agriculteurs, ce sont maintenant des salariés de l’agroalimentaire qui sont victimes des pesticides.
En France, sur certains ports, des hommes, des salariés de l’agroalimentaire surtout, mais aussi des dockers et des chauffeurs routiers, se retrouvent exposés, parfois surexposés, à des pesticides qui servent à la conservation de céréales.

C'est ce qui est arrivé à deux reprises en 2009 et 2010, à trois salariés d'une entreprise agroalimentaire bretonne, Triskalia. Ils ont été incommodés alors qu’ils transfèraient le blé entre le silo et l’usine d’aliment pour bétail situés sur le site de Plouizy dans les côtes d’Armor. Ils ont été tous les trois victimes de vomissements, saignements de nez, démangeaisons.
Les symptômes sont immédiats.
_ Plus tard, ils découvrent que le blé a été traité par un autre salarié au Nuvan Total un produit chimique interdit.

[scald=362599:sdl_editor_representation]

_ Les salariés intoxiqués ont porté plainte l’an dernier mais le procureur a classé sans suite le dossier.
Aujourd’hui ils ne supportent plus les produits chimiques, même ménagers.

Déclarés inaptes par la médecine du travail, ils ont été licenciés l’été dernier, ils veulent donc aujourd’hui relancer plusieurs procédures.
L’entreprise de son côté affirme avoir licencié ces personnes parce qu’elles auraient refusé toute proposition de reclassement.