aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Hausse du niveau des mers : en plus du réchauffement climatique, les pompages en cause

le Dimanche 20 Mai 2012 à 15:03 mis à jour à 19:00
Par Aurélia Frescaline

Le niveau de la mer a augmenté de 1,8 mm par an de 1961 à 2003. © Fotolia.com

L'utilisation massive des réserves d'eau terrestre explique une partie de la hausse du niveau des mers observée depuis un demi-siècle. Cette découverte résout une inconnue dans les équations utilisées jusqu'ici pour calculer l'impact du réchauffement climatique.

Des chercheurs de l'Université de Tokyo ont réussi à comprendre une partie jusqu'ici inexpliquée de la hausse du niveau des mers et océans. Nos prélèvements dans les nappes phréatiques et les lacs sont en cause.

Le niveau moyen des mers du globe a augmenté en moyenne de 1,8 millimètre par an de 1961 à 2003, selon les relevés effectués le long des côtes par les marégraphes.

Fonte des glaciers et dilatation thermique, les facteurs connus

Dans un rapport de 2007, le Giec (Groupe d'experts sur l'évolution du climat) avait attribué l'essentiel de cette hausse (1,1 mm par an) à la fonte des glaciers et à la dilatation thermique. L'eau chaude occupe un volume plus important que l'eau froide.

Il restait donc une hausse inexpliquée d'environ 0,7 mm par an. Ce mystère avait conduit certains chercheurs à s'interroger sur la validité des calculs du Giec.

Dans une étude publiée dans la revue britannique Nature Geoscience, une équipe dirigée par Yadu Pokhrei, de l'Université de Tokyo, estime que cette hausse est en fait liée à l'eau extraite des nappes phréatiques et des lacs pour les besoins de la consommation humaine.

Puisée sous la terre, rejetée à la mer

Qu'elle soit consommée ou qu'elle s'évapore, l'eau ainsi puisée (et généralement jamais remplacée) aboutit en majorité dans l'océan, d'après une modélisation informatique.

"Au total, l'utilisation irraisonnée de l'eau souterraine, sa captation dans des réservoirs artificiels, l'impact du changement climatique dans les réserves d'eau terrestres et les pertes en eau dans les bassins fermés (les lacs et mers intérieures, ndlr) ont contribué à une hausse du niveau de la mer de 0,77 mm par an en moyenne entre 1961 et 2003, soit environ 42% de la hausse observée", estime l'étude.

Dans son rapport de 2007, le Giec estimait que le niveau des océans augmenterait de 18 à 59 cm d'ici la fin du 21e siècle, mais cette estimation ne prend pas en compte l'impact potentiel de la fonte des glaces, qui pourrait menacer certaines villes côtières et deltas si la tendance actuelle du réchauffement se poursuit.

Par Aurélia Frescaline
4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
jipebe29 (anonyme),
Depuis 1999, Tglobale est stable, les océans sont en léger refroidissement depuis 2003 (mesures de 3300 sondes océaniques ARGO) et leur montée, qui était montée à environ 3mm/an au début du siècle, tend à se réduire. En outre, le GIEC recherche désespérement la "chaleur perdue" dans les océans, car, curieusement, il se refuse à considérer que ses modèles sont faux. Je ne suis pas sûr qu'une grande part de l'eau que nous puisons retourne dans les océans, car elles reviennent en général dans les nappes phréatiques. Par ailleurs, l'évaporation des lacs et mers fermées se retrouve dans le cycle de l'eau sous forme de vapeur d'eau, et, quand les conditions pluviogéniques sont adéquates, sous forme de pluies....
Avatar de anonyme
diaz (anonyme),
Aprés l'augmentation de 1°C des températures à la fin du siècle voici les 59 cm d’élévation des eaux. Encore une de ces infos d'auto flagellation à l'usage de gogos qui vient de ce GIEC qui aime poser des hypothèses et en tire des conclusions immédiates... Peu scientifique tout celà! Braves matheux des extrapolations ou directeurs de recherche sur voies de garage?
Avatar de anonyme
jacques Blum (anonyme),
Voila une explication bien peut scientifique et approximative. Comment mesurer l elevation des oceans de 0,7mm!! Franchement ce n est pas tres serieux!
Avatar de anonyme
joe (anonyme) @ jacques Blum (anonyme),
Peu scientifique, qu'est-ce qui vous permet de dire ça ? C'est quoi "scientifique" selon vous ? Ce qu'on mesure c'est l'élévation totale de 1,8 mm par an. Et c'est des moyennes de relevés par satellite depuis les années 80, par les marégraphes avant. Pour le reste, les chercheurs ont évalué la consommation d'eau humaine et ce qui était rejeté à la mer. Rapporté à la surface des océans ça donne une élévation. C'est du calcul.
aller directement au contenu