aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Hausse des prix alimentaires : la FAO réclame l'arrêt de la production de bioéthanol

le Vendredi 10 Août 2012 à 17:32
Par Mélody Piu

La FAO a demandé vendredi aux États-Unis, le plus gros producteur mondial de maïs, de suspendre la production de bioéthanol afin d'éviter une crise alimentaire. La sécheresse s'est étendue sur 63% du territoire américain avec des impacts désastreuses sur les denrées alimentaires.

Vers une crise alimentaire? C'est ce que craint José Graziano da Silva, le directeur général de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture). Il demande aux Etats-Unis de suspendre la production de bioéthanol pour apporter "un répit au marché" ce qui "permettrait que plus de récoltes soient utilisées pour l'alimentation animale et humaine" a t-il indiqué dans une tribune publiée sur le Financial Times. 

Les températures record du mois de juillet, le plus chaud jamais enregistré dans le pays depuis 1895 (année du début des relévs météorologiques), ont gravement endommagé les récoltes. La sécheresse s'est étendue sur 63% du territoire américain avec des record dans le Midwest, une grande zone de production de céréales.

Le prix des céréales enregistre une hausse de 40%

Dans son dernier rapport publié vendredi sur l'état des cultures étatsuniennes, l'USDA estime que la production nationale de maïs pour l'année 2012-2013 sera de 10,8 milliards de boisseaux (274 millions de tonnes), une nette baisse par rapport à 2011 de 13%. En un mois, l'USDA a réduit son estimation de 17%.

"Dans ce contexte, les prix des céréales se sont envolés, avec une hausse de près de 40% depuis le 1er juin pour le maïs" déclarent les statégistes de CM-CIC. Le boisseau de maïs dépasse à présent 8 dollars, et l'USDA estime que le cours pourrait encore augmenter et atteindre 9 dollars. Cette hausse devrait avoir un effet de contagion sur les prix des autres céréales tel que le blé ou le soja et surtout sur le prix des viandes.

Les biocarburants sont accusés depuis quelques années de faire augmenter les prix des céréales et des huiles végétales, utilisées pour sa fabrication, en dépit de la sécurité alimentaire mondiale.

Par Mélody Piu
2
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Reportage au JT de 20h00 sur France 2 hier soir : problèmes de sècheresse et de forte baisse des récoltes, aux USA et en Ukraine. Au niveau national et européen, aucune information. Allons nous être en auto suffisance ? Quid du prix de nos céréales ? Nos grands céréaliers vont ils jouer le contenu de leurs silos à la hausse sur les marchés (du déjà vu), quitte à exporter leur production ? Les politiques vont ils intervenir, au niveau national ou européen, pour nous protéger ? Les boulangers vont ils encore nous faire le coup de la hausse inéluctable du prix du pain (avec eux, jamais de baisse inéluctable) ? Voilà des sujets dont on aimerait que les journalistes et les politiques s'emparent dès maintenant, et non après coup, en glosant avec fatalisme sur le sujet.
Avatar de anonyme
Michel Bakou (anonyme),
il n'est jamais trop tard, enfin. réduire la production de cerealrs pour les bestiaux serait aussi une bonne nouvelle, c'est quand même dur a avaler qu'une vache, herbivore du nord, bouffe peut etre mille fois plus que des humains du sud et la meme proportion est à observer entre les 4x4 qui encombrent nos rues et les peauvres diables réduits a avaler de la terre pour essayer de calmer leur faim. au nord les droits du confort et de l'egotisme passent bien avant les droits de l'homme dont ils se vantent d'être les prophetes universalistes.
aller directement au contenu