aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le bio : un tabou dans le monde agricole

le Mercredi 30 Octobre 2013 à 05:25
  • 8 commentaires
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (7 votes)

L'agriculture bio est parfois mal vue par le monde agricole. Seulement 5% des exploitations sont bio en France. Rencontre avec Sylvain et ses parents Jean-Maris et Jeanine, qui ont décidé de cultiver bio.

Jeanine et Jean-Marie Caumont, les parents de Sylvain, qui ont une exploitation bio © Radio France - Alice Serrano

Pas rentable, inutile, la culture bio choisie par la famille Caumont est souvent raillé par une grande partie du monde agricole expliquent Sylvain et ses parents Jean-Marie et Jeanine. Moins de 5% des exploitations sont bio en France.

C'est pourtant un choix necessaire assurent les éleveurs. Eux ont pris leur décision il y a 15 ans au moment de la crise de la vache folle. Mais changer les mentalités est difficile, d'autant que les lobbies pèsent, selon la famille, de tout leur poids.

Florian, apprenti chez les Caumont © Radio France Alice Serrano

8
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
jean-viticulteur (anonyme),
La Mort est dans le pré Uploaded by duke29830 C'est un film percutant dont personne ne sortira indemne. Mais surtout un film qui dévoile un problème de santé publique Dans le pré, il n'y a pas que l'amour. Le prix du XXe anniversaire du Figra (Festival international du grand reportage d'actualité et du documentaire de société), qui s'est tenu au Touquet du 20 au 24 mars, a été décerné au documentaire La mort est dans le pré réalisé par Eric Gueret en 2012. Dans son film, Eric Gueret enquête sur conséquences de l'utilisation de pesticides pouvant provoquer des maladies graves chez les agriculteurs. Il montre comment et pourquoi les paysans tombent malades à cause des produits phytosanitaires utilisés au quotidien sur leurs terres.
Avatar de anonyme
Claude Reiss biologiste au CNRS à réalisé une étude pour l'université d'Aston en Angleterre sur la synergie des résidus de pesticides entre eux,qui en conclu à leur nocivité qui se démultiplie,lorsqu'ils sont associés ,même à des quantités faibles,ce qui donne lieu à des problèmes de santé important." Manger bio, c'est primordial, tout d'abord pour le goût, pour la qualité nutritionnelle mais aussi pour le bien de l'humain et de la terre.Professeur Henri Joyeux "Etude Nutrinet sur 50 000 Français Des médecins (de l'INSERM entre autre et SANS Conflits d'interêts ....) vont confirmer d'ici 2/3 ans que les consom'Acteurs qui mangent des produits Bio Locaux et de saison vont MOINS chez le médecin,ont - de cancers et autres maladies auto- immunes,sachant que des personnes se sont "guéries" de leur cholestérol,SANS médicaments,6 mois aprés un changement d'alimentation en consommant - de viande,mais de qualité et des fruits et légumes de saison bio.Résultat dans 2 ou 3 ans....
Avatar de anonyme
enfaitpourquoi (anonyme),
si un petit producteur bio veut m'envoyer des paniers qu'il me donne son adresse... bon courage aux producteurs bio.
Avatar de anonyme
Ce qui est tabou surtout c'est de parler des pesticides. Et quand notre monde occidental verra le lien entre pesticides et chute de la natalité, il sera trop tard.
aller directement au contenu