De l'art dans les caves de Champagne

Visite privée par Anne Chépeau samedi 8 mars 2014
De l'art dans les caves de Champagne
©

La première image du Domaine Pommery, situé sur les hauteurs de Reims, est
celle d'un étrange et vaste château néo gothique élisabéthain avec donjon,
tourelles et créneaux. Il a été bâti dans la deuxième partie du XIXe siècle par
Mme Pommery qui lança également en juillet 1868 un énorme chantier souterrain
pour métamorphoser les carrières de craies gallo-romaines en caves.

Il faut descendre près de 120 marches pour accéder aux caves 

Pour pénétrer dans ce monde souterrain, on emprunte un escalier monumental
comptant près de 120 marches. On arrive alors 30 mètres sous terre dans des caves
où la température est de 10° et où le taux d'humidité atteint 98 %. Dans ce
monde souterrain, veillissent 25 millions de bouteilles de champagne. Les plus
anciens millésimes sont stockés dans des caveaux, derrière des grilles en fer
forgé.

Près de 25 millions de bouteilles sont stockées dans les caves

Près de 25 millions de bouteilles sont stockées dans les caves  

Les galeries qui portent le nom de grandes villes étrangères conduisent aux
crayères, les anciens puits des carrières. Ils forment aujourd'hui les places
de cette ville souterraine. Dans ces crayères ouvertes à la visite dès 1874, l'art a fait son entrée à
partir de 1882 avec la réalisation par le sculpteur Gustave Navlet de quatre
bas-reliefs monumentaux célébrant le vin. Un siècle plus tard en 1986, le
sculpteur Jean Barat en crée un autre et en 2007, c'est au tour de Daniel Buren
de laisser son empreinte dans ces caves avec un bas-relief intitulé
" Ecrire la craie ".

Purple Box - Happy Ending Bar d'Anna Blessman et Peter Seville

Purple Box - Happy Ending Bar, l'installation d'Anna Blessman et Peter Seville dans une des crayères © Martin Argyroglo.

Depuis 2003, les caves accueillent tous les ans une grande exposition d'art
contemporain. Cette année, Une Odyssée, les 30 ans du Frac Champagne Ardenne,
présente quatre-vingt œuvres issues de la collection du fond régional d'art
contemporain (sculptures, des installations, des œuvres sonores, des vidéo).
Les plus fragiles ont trouvé place dans une salle en surface, les autres sont
réparties dans les caves.

Rendez-vous :

  • Jean Marais, l'histoire
    d'une vie, jusqu'au 16 mars à Paris, à Elephant Paname, hôtel particulier
    Napoléon III, réhabilité en 2012. Un bel hommage à l'artiste et à ses
    multiples talents, dont on découvre l'intimité et la carrière. La plupart
    des œuvres et des objets présentés seront dispersés à l'issue de cette
    exposition.