Pascal Jacob : "J'ai eu la chance de rencontrer mes enfants handicapés"

Un monde d'idées par Olivier De Lagarde vendredi 11 juillet 2014
écouter l’émission disponible jusqu'au 27/12/2016
Le vendredi 11 juillet 2014

Pascal Jacob est un fervent défenseur de la cause de l’intégration des personnes en situation de handicap. Récemment, il a remis un rapport sur l’accès aux soins des personnes handicapées.

En France, plus du tiers de la population est concernée par le handicap. "Le handicap n’est pas à part, c’est une partie du patrimoine de l’humanité", estime Pascal Jacob. "La personne handicapée en France n’a pas la même chance que dans les pays anglo-saxons. Les réflexes d’aides de la société ont amené à mettre trop souvent la personne handicapée à part, à l’écart, et aujourd’hui, il est très difficile de revenir."
 
L’un des obstacles à l’intégration c’est la peur que suscite le handicap, car la société refuse de le voir. "Certains parents mettent énormément de temps à avouer qu’ils ont un enfant handicapé. C’est très regrettable parce que c’est un phénomène de rejet qui vient très souvent de la société. Cette peur c’est avant tout une gêne, le fait de ne pas savoir comment se comporter. Mais on peut ne pas l’avoir. Les enfants dans les écoles ne l’ont pas."
 
Les mentalités sont en train de changer petit à petit. "Les gens sont de plus en plus attachés à regarder, les gens sont de moins en moins méfiants."

UN MONDE D'IDEES 2 11.07.2014 11/07 Pascal Jacob

 
Pascal Jacob est en cours de finalisation d’un film dans lequel il fait le parallèle entre ces personnes handicapées et les étrangers victimes de racisme. "On m’avait demandé de faire un film sur la peur et les préjugés qui sortait directement de mon premier rapport. Quand je suis allé voir mes amis, ceux de mes enfants, ils m’ont répondu qu’ils n’avaient pas peur uniquement des personnes handicapées et que si je faisais quelque chose sur la peur, il fallait que je le fasse sur toutes les peurs. Très souvent la différence fait peur."
 
"Les préjugés que nous avons dans la vie nous amènent à voir des peurs et des comportements de rejet. J’ai eu la chance de rencontrer mes enfants. Si je n’avais pas été parent d’enfants handicapés j’aurais été pire que n’importe quel pignouf dans la rue qui se moquait d’une personne handicapée."

Le rapport remis par Pascal Jacob en 2013 sur l'accès aux soins et à la santé des personnes handicapées

UN MONDE D'IDEES 3 11.07.2014 11/07 Pascal Jacob