Le moyen de transport le plus utilisé au monde : l'ascenseur

Transportez-moi par Gérard Feldzer samedi 16 janvier 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 11/10/2018
géode à Stockholm
© tourism office

La semaine dernière, nous avons parlé de téléphériques qu’on utilise de plus en plus dans les villes, cette semaine nous vous parlons d’un autre moyen de transport par câble : les ascenseurs !

L'ascenseur existe depuis l'Antiquité : Archimède au IIIe siècle avant Jésus-Christ, avait mis au point un monte-charge, ancêtre de l’ascenseur, muni d’un treuil actionné par de l’hydraulique. Ces appareils servaient par exemple dans les amphithéâtres romains, à monter depuis les sous-sols les bêtes sauvages et les gladiateurs.

Aujourd’hui, c'est un moyen de transport dont on ne pourrait plus se passer, c'est aussi le transport le plus utilisé et le plus sûr : rien que pour la France c’est 100 millions de trajets par jour, donc à peu près 2 milliards de kilomètres, soit l’équivalent de 7.000 voyages de la terre à la lune !  Et tout ça avec très très peu d’accidents. C’est donc une activité qui se porte plutôt bien.
Pierre Hardouin est le président de la fédération des ascenseurs, il explique que les ascensoristes gèrent plus de 530.000 ascenseurs, pour un chiffre d'affaire de 2,3 milliards d'euros.
Ce secteur génère environ 18.000 emplois et est exportateur.

Pierre Hardouin
© FDA
Ecouter l'Interview complète de Pierre HARDOUIN

La première journée de l'ascenseur

Cette semaine a eu lieu la première journée de l’ascenseur qui a pour objectif d’honorer les meilleures innovations dans ce domaine. Aujourd’hui il existe des ascenseurs de plus en plus intelligents, par exemple : en sachant à l’avance à quel étage vous allez, on vous indique le bon ascenseur à prendre, et ainsi on diminue le nombre d’arrêts intermédiaires, on gagne du temps et on augmente les capacités. Il y a également de beaux projets qui intègrent merveilleusement bien des ascenseurs dans de vieux immeubles faisant parti du patrimoine, et enfin beaucoup d'initiatives sont prises en faveur de l’accessibilité.

Concernant le développement durable, on peut imaginer que ces milliards de kilomètres parcourus tous les jours doivent dépenser beaucoup d’énergie. La consommation énergétique des ascenseurs représente entre 5 et 8% de la consommation des bâtiments

Les constructeurs sont conscients du besoin de rendre leurs équipements plus efficaces

D’ailleurs un des prix attribués lors de la journée de l’ascenseur concerne un immeuble près de Nantes qui est équipé d'ascenseurs à énergies neutres, voire positives ! Une première en France. 

Explication : Un ascenseur est en général constitué d’une cabine et d'un contre-poids, l’énergie à fournir est donc assez faible. C’est pourquoi ils peuvent se contenter de panneaux solaires sur les toits d’immeubles et, cerise sur le gâteau : lorsque le poids de la cabine qui descend dépasse celui du contre-poids qui remonte, cela fait tourner une génératrice qui stocke de l’énergie.

Aux États-Unis il y a un projet d’ascenseur sans câble en lévitation par sustentation magnétique. Un peu comme si vous voyagiez dans le vide, ce n'est pas de la science-fiction comme l'ascenseur de l'espace d'Arthur Clark, l'auteur de 2001, l'Odyssée de l'espace. Dans son roman il décrit un câble accroché à la terre tendu vers le ciel par un énorme satellite, il suffit alors d’installer une cabine qui grimpera le long du câble pour vous emmener à 400 kilomètres d’altitude pour rejoindre la station orbitale !

En tous les cas, sur le papier, ça marche ! Cela fait même l’objet d’un concours universitaire.

Mais revenons sur terre :  à l’hôtel Radisson Blu à Berlin l’ascenseur dans le hall est placé au milieu d’un immense aquarium, vous montez ainsi au milieu des poissons exotiques !
Et à Stockholm, un ascenseur transparent vous emmène à 130 mètres à l’extérieur de la géode 'le Globen', le plus grand bâtiment sphérique au monde !

Les tours vont bientôt atteindre plus de 1.000 mètres de hauteur !

ll faut donc des cabines qui montent assez vite (70 km/h : une vitesse verticale supérieure aux avions de ligne ! ) mais il faut en plus qu'elles soient pressurisées pour ménager les tympans !

Mais toutes ces facilités ont un inconvénient : on fait de moins en moins d’exercice, et ce manque d'exercice serait responsable de près de trois millions de décès prématurés dans le monde !
 l’Organisation Mondiale de la Santé recommande alors vivement d’emprunter les escaliers d'un ou deux étages régulièrement.

Ma séquence insolite de cette semaine est pour une course verticale par les escaliers, en quelque sorte contre les ascenseurs, mais pour la bonne cause.

L’an dernier, 600 coureurs ont franchi les 365 marches de la tour de la Maison de la Radio, et une autre est déjà programmée en septembre prochain.
Cette course nommée VERTIGO est au profit de l’éducation par le sport. Il y a aussi la possibilité de s’inscrire pour celle qui aura lieu au mois de mai prochain à la tour First à la Défense, mais là c’est 230 mètres de haut et presque 1.000 marches ! 

le top 10 des ascenseurs insolites :

ascenseurs insolites
© un

trompe l\\\'oeil
© FDA

insolite
© fda

concours photos dans les ascenseurs
© FA