Un vent d'optimisme souffle sur Air France

Tout Info, tout éco vendredi 15 janvier 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 10/10/2018
logo Air France
logo Air France © Air france

Air France réunit vendredi 15 janvier un Comité central d’entreprise extraordinaire pour parler de son projet de croissance. Cette réunion intervient après plusieurs mois de vives tensions avec les pilotes et certains personnels navigants. Que peut-on attendre précisément de cette réunion ?

Cela fait partie des bonnes résolutions de début d’année. Après un 2015 agité et quelques chemises déchirées, il faut se remettre autour de la table pour discuter sereinement, refonder les bases solides d’un nécessaire dialogue.
Il s’agit donc faire le point sur la situation de l’entreprise et ses perspectives de développement.
 

Que peut changer cette réunion sur le fond ?

 
Début octobre, Air France avait présenté un plan de réduction d’activité – 3000 postes menacés sur 2016-2017.
Aujourd’hui, c’est une solution de remplacement qui se profile mais sans renoncer à la restructuration, et encore moins aux efforts de compétitivité
 

Sur quels leviers jouer

 
La confiance liée à l’emploi. Les 1000 suppressions programmées pour 2016 sont maintenues mais les 2000 prévues en 2017 seront levées si un accord intervient avec les pilotes sur la productivité.
On peut penser notamment aux négociations autour du périmètre de la filiale low cost Transavia.
De nombreux chantiers peuvent être explorés car il n’y a pas de petites économies. Un seul exemple qui peut paraître anecdotique : le budget d’hébergement des personnels navigants. C’est un cahier des charges de 80 pages, avec des normes très strictes sur le volume des chambres, jusqu’à la taille des miroirs. Budget annuel : 150 millions d’euros.
 

Qu’est-ce qui peut faire avancer les négociations ?

 
Au moins deux points importants.
1/ L’arrivée de Gilles GATEAU au poste de DRH (Directeur des ressources humaines). L’ancien conseiller social du Premier ministre Manuel Valls est plutôt bien accueilli par les syndicats. L’appel à la grève du 28 janvier a été levé.
2/ Ca va un peu mieux pour Air France sur le plan de l’activité. Le groupe s’apprête à annoncer pour 2015 le retour de ses comptes dans le vert. Du jamais vu depuis…  2008. Ce qui, au passage, montre que les efforts de restructurations menés dans la douleur ces dernières années ont porté leurs fruits.
Air France doit retrouver la voie de la compétitivité face à la concurrence de compagnies comme Delta Airlines, Lufthansa et autres compagnies asiatiques ou du Golfe persique.