Pourquoi l'or reprend des couleurs

Tout Info, tout éco lundi 19 janvier 2015
écouter l’émission disponible jusqu'au 14/10/2017
lingots d\\\'or
lingots d'or © Maxppp

L’or revient en grâce. Le métal jaune a atteint la semaine dernière son plus haut niveau depuis 4 mois.

Si vous voulez acheter une once d'or, il vous faut débourser ce matin 1.096 euros. Une once représente environ 31 grammes d'or. Pour le lingot d'un kilo, il vous en coûtera 35.500 euros.
Au plus haut depuis quatre mois effectivement... comme les européens achètent le métal précieux en euro, et que la monnaie unique baisse, l'or devient une affaire. Les acheteurs reviennent et font monter sa valeur, au point que les fonds de pension et autres spéculateurs jouent sur une hausse durable.
A la bourse de Singapour et même en Chine – qui est le premier pays producteur d'or au monde avec 355 tonnes produites par an – des contrats viennent d'être lancés sur ce produit avec pour objectif de fixer un prix de référence en Asie.
 
Pourquoi ce regain d'intérêt ?
 
L'or a toujours été une valeur refuge. Il l'est encore plus en période de fortes tensions comme c'est le cas en ce moment : incertitudes autour de la Grèce, menaces terroristes un peu partout et géopolitiques au moyen orient, instabilité des marchés actions et puis, tout dernièrement, l'envolée du franc suisse qui rend cette monnaie moins attractive pour les investisseurs qui s'en détournent. Bref, un faisceau convergent d’éléments qui jouent en faveur de l'or.
 
Investir dans l'or est-il rentable ?
 
Non car l'or dort. Il ne travaille pas, il ne fait que rassurer. Pour celles et ceux qui possèdent un portefeuille de valeurs, l'or permet de diversifier ses placements mais n'est pas rémunérateur comme l'assurance vie ou d'autres produits financiers.
Non seulement il ne rapporte rien mais, en plus, ne sert pas à financer l'investissement des entreprises, ce dont la France et l’Europe auraient bien besoin en ce moment.
Et puis il coûte cher en conservation. Les "frais de garde" s'élèvent à environ 2% par an. Quant à la revente, elle est taxée et la fiscalité n'est pas légère : nous avons le choix entre une taxe forfaitaire de 10 et demi% sur le bien vendu, ou une taxation de 30% sur la plus-value réalisée lors de la vente.
Donc refuge et rassurant... finalement la valeur de l'or a toujours reflété l'angoisse des sociétés modernes.