Sophie Calle : sa vie est son œuvre

Tout et son contraire par Philippe Vandel lundi 25 juin 2012
Sophie Calle : sa vie est son œuvre
©

La première fois qu'elle a fait parler d'elle, au début des années 80, c'est quand elle avait trouvé un carnet, un agenda, et qu'elle avait contacté toutes les personnes qui figuraient dans cet agenda, pour qu'elle lui parlent du propriétaire qu'elle ne connaissait pas. Une autre fois, elle s'était fait engager comme femme de chambre dans un palace de Venise. Une autre fois, elle a fait du strip-tease à Pigalle dans une baraque à strip-tease. Pour faire court : Elle met en scène sa vie, comme une démarche artistique.
Sophie Calle a aussi raconté ses histoires d'amour, et pire encore : ses ruptures.
Elle vient de publier un très beau livre qui fait référence à une exposition sur sa mère dont elle a filmé les 20 dernières minutes de vie, sur son lit de mort, jusqu'à son dernier soupir.

Puis photographiée dans son cercueil, également avec des extraits de son journal intime.

Sophie Calle sera cet été au Festival Avignon. Et elle va donner un spectacle, une lecture unique au monde, où il est, une fois encore, question de sa mère.

Sophie Calle sur l'art contemportain, l'attrait du grand public sur son œuvre, la génèse de son travail  
œuvre

Sophie Calle sur l'art contemportain, l'attrait du grand public sur son œuvre, la génèse de son travail

Sophie Calle se prête au vrai-faux paru dans la presse avec Philippe Vandel  

Sophie Calle se prête au vrai-faux paru dans la presse avec Philippe Vandel