Daniel Buren : "Au Grand Palais, j'ai voulu rendre visible le volume d'air"

Tout et son contraire par Philippe Vandel jeudi 7 juin 2012

Des colonnes installées dans les jardins du Palais Royal, avec les fameuses rayures de 8,7 cm de large, qui font désormais partie du paysage culturel de Paris, mais qui avaient fait scandale à l'époque, en 86.

Signalons également une monographie qui vient de sortir : Buren, par Guy Lelong, (Flammarion).

Son actualité, c'est sa dernière exposition : Monumenta, au Grand Palais, à Paris, jusqu'au 21 juin. Exposition qui a beaucoup fait parler : car ce fut la première visite culturelle officielle du président Hollande, quatre jours seulement après son élection.

Une exposition monumentale, comme son nom l'indique : 14.000 m² que Buren occupe seul, avec des cercles de couleur (et dont France Info a parlé).

Un article nous a fait bondir : ça a couté 1,5 millions d'euros !  Mais le même papier précisait que les années précédentes, pour Richard Serra ou Anish Kapoor, cela avait couté 4,5 millions d'euros !  Pourquoi est ce si cher ? Est-ce le salaire ? L'installation ? Les deux ?

Daniel Buren , ses colonnes, les commentaires autour de l'œuvre, la notoriété de l'art contemporain, Buffet et Picasso  
œuvre

Daniel Buren , ses colonnes, les commentaires autour de l'œuvre, la notoriété de l'art contemporain, Buffet et Picasso

Daniel Buren se prête au jeu du vrai-faux paru dans la presse avec Philippe Vandel  

Daniel Buren se prête au jeu du vrai-faux paru dans la presse avec Philippe Vandel