La fiche de paye, plus simple

Tout comprendre par Pascal Le Guern jeudi 17 décembre 2015
écouter l’émission disponible jusqu'au 11/09/2018
tout comprendre
Un tier des salariés français ont déjà constaté une erreur dans leur fiche de paie © Maxppp

Alignements de chiffres incompréhensibles, cotisations mystérieuses... D'ici au 1er janvier prochain, un certain nombre d'entreprises pilotes vont adopter un bulletin de salaire simplifié avant sa généralisation en 2017. C'est l'une des mesures phares du "choc de simplification" engagé par le gouvernement.

Un salarié français sur trois a déjà constaté une erreur dans sa fiche de paie. C'est ce qu'indique un sondage de l’IFOP publié tout récemment.  Montant du salaire, cotisations prélevées, nombre d’heures travaillées, calcul des congés payés, les erreurs sont de toute nature.

"une bible êtremement difficile à lire"

On parle pour le début de l'année prochaine d'un bulletin de paye simplifié. Pour Ugo Loustalet, fondateur de Ezbeez (une application qui permet de faciliter la recherche d’emploi, l’embauche et la gestion de paie) "Il est évident qu’aujourd’hui, le bulletin de paye est une bible dont tout le monde a besoin mais elle est extrêmement difficile à lire. Les sociétés sont obligées de passer par des intermédiaires et lorsque le salarié reçoit sa fiche de paye, il ne comprend pas forcément les tenants et les aboutissants. Détricoter ce qui est fait c’est remettre en question une politique qui a été appliquée depuis vingt-cinq ans. A savoir que lorsqu’une complication dure dans le temps c’est qu’elle doit bien bénéficier a quelqu’un ou à plusieurs secteurs d’activité" dit-il.

A noter que l'employeur doit remet le bulletin de paie soit en main propre, soit par courrier, soit par voie électronique, à condition que le salarié concerné donne son accord, et dans des conditions de nature à garantir l'intégrité des données.

Si l'employeur ne le remet pas régulièrement, il peut être condamné à des dommages-intérêts et à une amende pénale. Votre bulletin de paye doit comporter un certain nombre de mentions obligatoires. Certaines sont interdites : il ne doit par exemple pas mentionner l'exercice du droit de grève, ni des fonctions de représentant du personnel. N'oubliez pas que les bulletins de paye se conservent toute la vie.