Cuba en pleine métamorphose

Planète Géo par Sandrine Marcy dimanche 3 janvier 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 28/09/2018
Vinales, vallée majestueuse parsemée de mogotes, des monts calcaires tout en rondeurs. Ses paysans cultivent le tabac.
Vinales, vallée majestueuse parsemée de mogotes, des monts calcaires tout en rondeurs. Ses paysans cultivent le tabac. © Géo Sébastian Liste

Cuba s'ouvre au monde, en particulier sur sa façade ouest, avec la création de zones spéciales de développement comme le port Mariel et son gigantesque terminal de containers, situé à quarante kilomètres de La Havane.

 Un port stratégique

Le paisible bourg de Mariel se transforme en un gigantesque port et zone franche.
Le paisible bourg de Mariel se transforme en un gigantesque port et zone franche. © Géo Sébastian Liste.

Le port Mariel va devenir un site stratégique entre l'Asie et l'Europe. Située en plein centre des Caraïbes, la future base logistique n'est qu'à 200 kilomètres de la Floride:
"dans les cinq, dix ans à venir, elle va jouer le même rôle que le canal de Panama" explique François Musseau dans le magazine Géo, "ce sera le nouveau hub des Amériques!"

D'autres gros chantiers sont en cours, sur cette zone spéciale de développement : un golf et de grands hôtels et appartements touristiques.

 Source d'enrichissement pour les employés

Ceux employés sur le site, voient leur salaire multiplié par dix ou même par vingt, alors que le salaire moyen tourne autour de vingt dollars, à Cuba. Autant dire que la vie a changé pour certains Cubains. La demande en main d'oeuvre est énorme, ceci expliquant cela !

L’envolée des chambres d’hôtes 

"A Vinales, le bourg a profité de cette ouverture économique permettant d'accueillir des touristes sous son toit : 25 dollars la nuité, c'est devenu rentable même si l'Etat prélève 25 à 75 dollars par mois pour une chambre, et 10% du chiffre d'affaires), précise François Musseau. "Si les Etats-Unis levaient totalement le blocus, le nombre de touristes passeraient de trois millions par an à 10 millions!"

Les rivages déserts de Cayo Levisa où l\\\'Etat mise désormais sur l\\\'essor touristique.
Les rivages déserts de Cayo Levisa où l'Etat mise désormais sur l'essor touristique. © Géo Sébastian Liste.

Certains s’enrichissent, ce n’est pas le cas de tous,  ce qui n’est pas sans créer quelques tensions.