Les mégapoles face aux défis de l'urbanisation

Planète Géo par Sandrine Marcy dimanche 14 février 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 09/11/2018
A Karachi, une image qui raconte de l\\\'importance de l\\\'économie informelle.
A Karachi, une image qui raconte de l'importance de l'économie informelle. © Géo Martin Roemers.

Le rythme de croissance de leurs populations ne cesse d'augmenter, alimenté par le flux de migrants. Martins Roemers, photographe néerlandais, traduit en image la frénésie humaine des villes les plus peuplées du globe.

Aujourd’hui, plus d’un terrien sur deux vit en milieu urbain

Des villes gigantesques qui ne cessent de grossir, alimentées par le flux des migrants : en 2007, on comptait 22 villes de plus de 10 millions d’habitants. Aujourd’hui, il en existe 28. Un mouvement perpétuel que le photographe Martin Roemers a voulu saisir. En 2007, il commence son travail au long cours, à travers 15 capitales. Sa quête va durer huit ans.

 Une seule image pour résumer la frénésie de ces villes gigantesques

 Il procède avec un très long temps de pose pour capter l'anonyme au milieu de flux mouvants. Le magazine Géo nous fait prendre la mesure de ces marées urbaines.
A Tokyo, ville la plus peuplée au monde, avec plus de 37 millions et demi d’habitants, il choisit de s’installer devant une gare de trains de banlieue.  

 

A Tokyo, parvis de la gare de Shimbashi; un anonyme parmi le flou du mouvement.
A Tokyo, parvis de la gare de Shimbashi; un anonyme parmi le flou du mouvement. © Géo Martin Roemers.

A Istambul, il choisit une place devenue emblématique, la place Taksim.

A Istambul, la place Taksim, agora de la ville la plus peuplée du continent européen.
Istambul, place Taksim, agora de la ville la plus peuplée du continent européen. © Géo Martin Roemers.

Que ce soit à Dakka, capitale du Bangladesh, à Lagos au Nigeria ou à Delhi en Inde, chacune de ces capitales compte, à chaque heure, plus de 70 arrivants.