Un concours de drones "utiles"

Nouveau monde par Jérôme Colombain jeudi 4 février 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 30/10/2018
Drone de sécurité, Allemagne le 22 janvier 2016
Drone de sécurité, Allemagne le 22 janvier 2016 © Maxppp

La compétition « Drones for good », qui a lieu à partir d’aujourd’hui à Dubaï, vise à faire émerger des applications réellement utiles liées aux drones.

Le pitch

  • La compétition Drones for good permet de montrer qu’un drone n’est pas seulement un jouet ou un outil pour faire des vidéos aériennes
  • Il s’agit de mettre en compétition les meilleures idées pour tirer partie « intelligents » des drones
  • L’équipe gagnante empoche 1 million de dollars

Qu’est-ce qu’un drone « utile » ?

  • L’an dernier c’est une innovation suisse, le drone Flyability, qui a remporté la première édition de cette compétition.
  • Ce drone de secours pour la reconnaissance sur des terrains accidentés, par exemple après un tremblement de terre, a la particularité de pouvoir se cogner partout car il est enfermé dans une sorte sphère de protection en fils de fer.
  • Il rebondit sur les obstacles et ne s’écrase jamais.

Le mercredi 03 février 2016

Une vingtaine de finalistes

  • Un drone qui répand de l’insecticide contre la mouche tsé-tsé en Afrique.
  • Un drone pour détecter les radiations nucléaires, par exemple après un accident comme Fukushima (AARM drone, université de Bristol).
  • Un drone-téléphone : si l’on se retrouve bloqué au fond d’un précipice et qu’il n’y a pas de réseau pour appeler des secours, l’engin va lui-même tenter de contacter des sauveteurs (SaveMe drone, Grèce).
  • Il y a aussi un drone pour guider les athlètes aveugles (Guidedrone, USA).
  • Loon Copter : capable de voler, glisser sur l’eau et plonger comme un sous-marin.

Le mercredi 03 février 2016