Blockchain : la révolution technologique qui va bousculer les institutions

Nouveau monde par Jérôme Colombain lundi 7 mars 2016
La BlockChain, une sorte de grand registre virtuel dans lequel sont stockées toutes les transactions.
La BlockChain, une sorte de grand registre virtuel dans lequel sont stockées toutes les transactions. © Fotolia

Imaginez une technologie capable de remplacer les banques, les notaires et tout ce qui nécessite une authentification… Cela existe et cela porte un nom : la « blockchain ». Les spécialistes parlent d’une véritable révolution !

C’est "la" nouvelle technologie de rupture. Une vraie "disruption", pour employer un mot à la mode. La BlockChain (littéralement "chaîne de blocs") est un processus informatique qui permet d’authentifier à 100% n’importe quelle transaction (échange d’argent, un transfert d’information confidentielle, etc.). Par exemple : pour faire un achat en ligne, plus besoin de passer par un intermédiaire financier qui certifie que vous avez de l’argent sur votre compte, la blockchain s’en charge. Cela permet à des personnes qui ne se connaissent pas de faire des transactions sécurisées sans intermédiaire.

Comment ça marche ?

La BlockChain est souvent présentée comme une sorte de grand registre virtuel dans lequel sont stockées toutes les transactions. Les données sont chiffrées. Chaque fois que l’on fait une opération, cela crée un petit bout d’information qu’on appelle "bloc". Celui-ci est généré impérativement à partir des blocs précédents. Blockchain est donc une succession de blocs mathématiques (d’où son nom) qui ont besoin les uns des autres. C’est un procédé d’authentification indestructible et infalsifiable. Cela permet notamment d’éviter la vente en double ou la falsification de monnaie.

D'où vient cette technologie ? 

Cette technologie n’appartient à personne. Elle vient de la monnaie virtuelle Bitcoin. C’est un système décentralisé car l’information est distribuée sur les ordinateurs des personnes connectées, comme le peer-to-peer. De même qu’il n’y pas de président de l’internet, il n’y a pas de responsable de la Blockchain. En résumé : le système assure traçabilité, confiance, décentralisation et désintermédiation.

A quoi ça peut servir ?

La BlackChain peut potentiellement remplacer tous les "tiers de confiance" et donc se révéler utile pour les échanges financiers, les transactions immobilières, la santé (carnet de santé en ligne infalsifiable), la certification des brevets, mais aussi pour des diplômes et du vote en ligne ainsi que la sécurisation des données dans nos smartphones. Il s’agit d’une technologie capable de remplacer les institutions. Elle pourrait "ubériser" de nombreux secteurs (y compris Uber…).

Révolution

La Blockchain permet une diminution des coûts mais, par voie de conséquence, la disparition de certaines activités et donc probablement plus de chômage. Bref, une vraie révolution dans tous les sens du terme. Vous n'avez rien compris ? C'est normal. Ce qu'il faut retenir, c'est que l'on va beaucoup parler de blockchain dans les mois et les années qui viennent.

En savoir plus : blockchainfrance.net